Prospectives agricoles locales et dynamiques urbaines en Pays de la Loire - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2011

Local agricultural prospects and urban dynamics in the Pays de Loire region

Prospectives agricoles locales et dynamiques urbaines en Pays de la Loire

Abstract

What is the role of agriculture and farmers in the development of peri-urban areas, and how to articulate measures of agricultural development on the one hand, and urban development, on the other hand. This was the main objective of the project "Prospects local agricultural and urban dynamics" (CAS PALDU DAR). Focusing on the peri-urban areas of Angers, Nantes and Le Mans, the project involved the specific views of farmers, agricultural development agents and local authorities, supported by sociologists. It made it possible to learn more about agriculture and farmers in the peri-urban areas. Every part has its own logic as regards developing production, diversifying or intensifying activity of small areas, developing a heritage, farming for pleasure. Farmers also expressed numerous constraints and opportunities linked to their work on the urban fringe. They asked to join forces to interact with elected officials around the areas where they have competence and levers. Local elected officials have a knowledge of agriculture and farmers, but especially at the local level. Their plans reflect different visions of agriculture: employment, landscape maintenance, local production, social relations... A majority of elected officials intend to contribute to the future development of agriculture. But the "agricultural" topic is little discussed between elected representatives including at intercommunal levels. The study of the construction of relations between the Chambers of Agriculture and intercommunalities has showed the time necessary to establish long-term relationships. They tend to set up such local groups of farmers, recognized as partners by the local community. But there are prerequisite conditions to successfully organize and support the farmers dialogue elected in suburban area: resources for animation over time, mobilizing all the diversity of local farmers, helping them to build a personal point of view of farmers. Conditions for a successful dialogue with elected officials are to regulate the debates during meetings, namely to progress towards clearly defined and treatable problems to identify concrete possibilities of action. The role played by the agents working in the Chambers of Agriculture is there crucial.
Quelle est la place de l’agriculture et des agriculteurs dans le développement des territoires périurbains, comment articuler des dispositifs de développement agricole, et d’aménagement urbain ? Tel était l’objet du projet « Prospectives agricoles locales et dynamiques urbaines » (Casdar PALDU). S’intéressant aux territoires périurbains d’Angers, Nantes et le Mans, le projet a mobilisé les points de vue des agriculteurs, d’agents du développement agricole et des collectivités locales, avec l’appui de sociologues. Il a permis de mieux connaître les agricultures et les agriculteurs de ces territoires périurbains. Toutes et tous n’ont pas la même logique, entre développer la production, diversifier ou intensifier l’activité sur des surfaces réduites, valoriser un patrimoine, pratiquer l’agriculture pour le loisir. Les agriculteurs expriment une multitude de contraintes liées à l’exercice de leur métier en milieu périurbain. Ils demandent à pouvoir se fédérer pour dialoguer avec les élus... Les élus locaux connaissent l’agriculture, surtout à l’échelle communale. Leurs projets reflètent des visions diverses de l’agriculture : emploi, entretien du paysage, production locale... Une majorité entend contribuer à orienter l’évolution de l’agriculture, même si le sujet « agricole » est peu débattu entre eux. La construction de relations entre Chambres d’agriculture et intercommunalités exige du temps, et passe notamment par la configuration de collectifs d’agriculteurs, reconnus comme interlocuteurs par la Collectivité. Mais pour organiser et accompagner le dialogue agriculteurs – élus, il ressort des conditions de réussite : mobiliser des moyens d’animation sur la durée, mobiliser les agriculteurs dans leur diversité, les aider à construire un point de vue propre, progresser vers des problèmes clairement énoncés et traitables pour des pistes d’actions concrètes... Le rôle d’interface joué par les agents de Chambres d’agriculture apparaît là primordial.Quelle est la place de l’agriculture et des agriculteurs dans le développement des territoires périurbains, comment articuler des dispositifs de développement agricole, et d’aménagement urbain ? Tel était l’objetdu projet « Prospectives agricoles locales et dynamiques urbaines » (Casdar PALDU). S’intéressant aux territoires périurbains d’Angers, Nantes et le Mans, le projet a mobilisé les points de vue des agriculteurs, d’agents du développement agricole et des collectivités locales, avec l’appui de sociologues. Il a permis de mieux connaître les agricultures et les agriculteurs de ces territoires périurbains. Toutes et tous n’ont pas la même logique, entre développer la production, diversifier ou intensifier l’activité sur des surfaces réduites, valoriser un patrimoine, pratiquer l’agriculture pour le loisir. Les agriculteurs expriment une multitude de contraintes liées à l’exercice de leur métier en milieu périurbain. Ils demandent à pouvoir se fédérer pourdialoguer avec les élus... Les élus locaux connaissent l’agriculture, surtout à l’échelle communale. Leurs projets reflètent des visions diverses de l’agriculture : emploi, entretien du paysage, production locale... Une majorité entend contribuer à orienter l’évolution de l’agriculture, même si le sujet « agricole » est peu débattu entre eux. La construction de relations entre Chambres d’agriculture et intercommunalités exige du temps, et passe notamment par la configuration de collectifs d’agriculteurs, reconnus comme interlocuteurs par la Collectivité. Mais pour organiser et accompagner le dialogue agriculteurs – élus, il ressort desconditions de réussite : mobiliser des moyens d’animation sur la durée, mobiliser les agriculteurs dans leur diversité, les aider à construire un point de vue propre, progresser vers des problèmes clairement énoncés et traitables pour des pistes d’actions concrètes... Le rôle d’interface joué par les agents de Chambres d’agriculture apparaît là primordial.
Fichier principal
Vignette du fichier
Huet_1.pdf (74.47 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02642092 , version 1 (28-05-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-02642092 , version 1
  • PRODINRA : 172307

Cite

J. Huet, Roxane Le Guen, B. Thareau, C. Ruault. Prospectives agricoles locales et dynamiques urbaines en Pays de la Loire. Innovations Agronomiques, 2011, 17, pp.139-148. ⟨hal-02642092⟩
18 View
18 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More