Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Cartographie des sols à grande échelle : intégration explicite d’une mesure de résistivité apparente spatialisée à l’expertise pédologique

Résumé : La cartographie des sols est une étape incontournable pour de nombreux travaux d'évaluation agronomique et environnementale. Les méthodes de prospection, qui reposent en grande partie sur l'expertise de terrain des pédologues, sont aujourd'hui très proches des travaux formalisés il y a plus de 30 ans. De nouveaux outils sont venus récemment renforcer la ' panoplie ' du pédologue. Nous avons testé l'un d'eux, la mesure de la résistivité électrique apparente du sol par l'outil MUCEP, sur une parcelle de 22 ha en Beauce chartraine. Cet appareil tracté permet une mesure quasi-simultanée pour des écartements inter-électrodes de 50, 100 et 200 cm. Nous avons intégré cette mesure géophysique au travail de cartographie des sols de la parcelle. Cette intégration s'est déroulée en plusieurs étapes. Après avoir utilisé les contrastes révélés par la mesure de résistivité pour orienter la prospection pédologique, nous avons procédé à une analyse statistique des corrélations entre les variables pédologiques et la résistivité électrique apparente. Le paramètre utilisé est le coefficient de corrélation bisériale. Ce dernier nous a permis de comparer simultanément l'effet des variables pédologiques quantitatives et qualitatives sur la résistivité. Il en ressort que la mesure de la résistivité électrique apparente est liée à de nombreuses propriétés du sol. Alors que la résistivité des écartements 50 cm et 100 cm est surtout sensible à la pierrosité de surface et à la profondeur d'apparition du calcaire, la résistivité de l'écartement 200 cm est d'abord sensible à la profondeur d'apparition du niveau argileux. Le résultat de cette analyse statistique a été exploité lors du tracé des limites entre les unités cartographiques de sol, en suivant un schéma de décision explicite. Ce dernier permet d'adapter localement, et au cas par cas, l'utilisation de la mesure de résistivité combinée au jugement d'expert. Cette étude montre que la mesure de résistivité électrique apparente MUCEP, complétée par une analyse statistique simple, peut apporter un gain de précision au travail de cartographie des sols. Ce constat est d'autant plus intéressant que le contexte géo-pédologique de cette étude est peu favorable au pédologue comme au géophysicien.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02653839
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : vendredi 29 mai 2020 - 21:13:55
Dernière modification le : dimanche 25 octobre 2020 - 07:07:57

Identifiants

  • HAL Id : hal-02653839, version 1
  • PRODINRA : 12323

Citation

Julien Moeys, Bernard Nicoullaud, Abel Dorigny, Yves Coquet, Isabelle Cousin. Cartographie des sols à grande échelle : intégration explicite d’une mesure de résistivité apparente spatialisée à l’expertise pédologique. Etude et Gestion des Sols, Association Française pour l'Etude des Sols, 2006, 13 (4), pp.269-286. ⟨hal-02653839⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

6