Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les récepteurs olfactifs et le codage des odeurs

Résumé : La première étape de la détection olfactive implique l’activation de récepteurs olfactifs par les molécules odorantes. Ces récepteurs sont des protéines membranaires contenues dans la membrane des cils portés par les neurones sensoriels olfactifs localisés dans l’épithélium olfactif. Le codage de l’odeur résulte de l’activation combinatoire d’un ensemble de récepteurs et repose sur leur expression clonale. La connectique neuronale aboutit à la formation, dans le cortex, d’une image sensorielle olfactive qui est perçue consciemment en tant qu’odeur. Ce système combinatoire permet, avec seulement environ 340 récepteurs différents, de discriminer des myriades de molécules odorantes naturelles ou non (nouvelles flaveurs culinaires, molécules de synthèse, etc.). L’extrême diversité des génomes olfactifs chez l’être humain peut contribuer à expliquer des différences de comportements alimentaires.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02667234
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 31 mai 2020 - 10:20:50
Dernière modification le : lundi 8 mars 2021 - 15:32:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-02667234, version 1
  • PRODINRA : 36021

Collections

Citation

Anne-Marie Le Bon, Anne Tromelin, Thierry Thomas-Danguin, Loïc Briand. Les récepteurs olfactifs et le codage des odeurs. Cahiers de Nutrition et de Diététique, Elsevier Masson, 2008, 43 (6), pp.282-288. ⟨hal-02667234⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15