Modifications à long terme, déjà constatées, de la productivité des forêts françaises. - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Revue forestière française Year : 2000

Long term changes observed in the productivity of French forests

Modifications à long terme, déjà constatées, de la productivité des forêts françaises.

Abstract

Several recent European studies have shown that tree growth and stand yield have strongly increased over the past 150 years. In this article, we propose a critical review of the methods used : retrospective analyses of radial growth (dendroecology) or height growth (stem analyses) ; continuous observation of stand yield using permanent plot networks. The advantages and drawbacks of each method are compared, in the light of studies on the effect of environmental changes (CO2, nitrogen inputs, climate) on forest dynamics. The first accurate diagnoses at stand level are beginning to be available, and indicate that today's stand productivity is 50% higher than at the beginning of this century. Major research areas are now: 1) to generalise the observations to others species and regions, especially at the stand-level ; 2) to evaluate the concomitant changes in wood quality ; 3) to better understand the role of environmental changes ; 4) to evaluate the associated ecological risks. In any case, we believe that forest managers should take this accelerated growth into consideration (shorter rotations, increased wood supply, intensified regeneration, forest contribution to policies to mitigate "greenhouse effects", etc.).
Plusieurs études européennes récentes ont montré que la croissance des arbres et la production des peuplements forestiers sont en forte augmentation depuis 150 ans. Nous proposons ici une revue critique des méthodes employées : analyses rétrospectives de la croissance radiale par la méthode dendroécologique, de la croissance en hauteur par analyse de tige ; suivi en continu de la production des peuplements grâce à des réseaux de placettes permanentes. Les atouts et faiblesses de ces méthodes sont discutés, dans la perspective des études sur l'effet des changements environnementaux (CO2, apports d'azote, climat) sur la dynamique des forêts. Les premiers diagnostics précis à l'échelle de la parcelle commencent à être disponibles, indiquant une productivité actuelle supérieure de 50 % environ à celle constatée au début du siècle. Des incertitudes subsistent dans quatre domaines : la généralisation des constats, obtenus jusqu'ici pour quelques essences et régions, et rarement au niveau du peuplement ; les changements simultanés pour la qualité du bois ; la compréhension du rôle des changements environnementaux ; l'évaluation des risques écologiques associés à la forte productivité. Quoi qu'il en soit, nous estimons que les forestiers devraient dès maintenant intégrer dans leurs réflexions l'accélération des cycles de production (révolutions plus courtes, offre de bois accrue, effort de régénération à intensifier, contribution des forêts aux politiques "effet de serre"…).
Fichier principal
Vignette du fichier
37_48.pdf (193.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03443539 , version 1 (23-11-2021)

Identifiers

Cite

Jean-François Dhôte, Laurent Bergès, Jean-Luc Dupouey. Modifications à long terme, déjà constatées, de la productivité des forêts françaises.. Revue forestière française, 2000, 52 (Spécial), pp.37-48. ⟨10.4267/2042/5405⟩. ⟨hal-03443539⟩
48 View
50 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More