Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Dynamique à long terme du phosphore organique dans un sol sableux cultivé sous une monoculture de maïs. Effet de la fertilisation minérale phosphatée

Résumé : L’objectif de cette étude était de chiffrer le flux de minéralisation du P organique du sol et d’analyser l’effet de la fertilisation minérale sur ce flux. Nous avons réalisé ce travail en utilisant la base de données et en analysant les échantillons de terre d’un dispositif de longue durée, initié en 1972 et arrêté en 2000. Les échantillons de terre avaient été soigneusement préparés, enregistrés, archivés et stockés pendant les 28 années de suivi. Trois régimes d'apports de superphosphate triple (Ca(H 2 PO 4 ) 2 titrant 45%P 2 O 5 ), répétés 4 fois, y étaient testés : 0, 44 et 96 kg P ha -1 an -1 , en moyenne sur la durée de l’essai. Cette expérimentation avait été implantée sur un sol sableux, labouré et cultivé sous une monoculture continue de maïs irrigué. Nous disposions de dix années d’échantillonnage de la couche labourée (0-25 cm) de sol : 1976, 1978, 1980, 1983, 1986, 1988, 1992, 1995, 1998 et 2000. Les rendements en grain de chaque parcelle expérimentale et leur teneur en P avaient été mesurés chaque année afin de connaître la quantité de P exporté chaque année. La quantité totale de phosphore organique a été déterminé par différence entre la quantité extraite de P par une solution d’acide sulfurique à 0.5 M d’un échantillon de terre calciné et celle extraite d’un échantillon de terre non calciné. Les résidus de cannes de maïs, restitués après récolte des grains, avaient également été pesés et analysés. La quantité de phosphore organique issue de la transformation des cannes de maïs a été estimée à 20% de la quantité de P restituée. Pendant les 28 années de suivi, il n’y a pas eu de différence significative du stock de phosphore organique quelle que soit l’année d’échantillonnage et le régime de fertilisation phosphatée. La moyenne générale de la teneur de phosphore organique est de 100 (±24) mg P kg -1 sol, équivalent à un stock de 390 kg P ha -1 dans la couche labourée. Ce compartiment représente 39% du phosphore total dans le traitement ne recevant pas de phosphore, 25% en apportant 44 kg P-TSP ha -1 an -1 et 19% en apportant 96 kg P-TSP ha -1 an -1 . La dynamique du P organique diffère de celle observée sur les stocks de carbone et d’azote organique du sol qui diminuent tous les deux, lentement mais constamment pendant la même période, tout en conservant un rapport C/N constant de 14.4. Notre poster détaillera les relations entre le carbone, l’azote et le phosphore et les vitesses de minéralisation que l’on peut en déduire.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02744669
Contributor : Migration Prodinra Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, June 3, 2020 - 7:45:11 AM
Last modification on : Tuesday, August 10, 2021 - 4:28:03 PM
Long-term archiving on: : Friday, December 4, 2020 - 9:45:19 PM

File

2013_PosterMorel et al. ResMO2...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02744669, version 1
  • PRODINRA : 308958

Collections

Citation

Christian Morel, Pascal Denoroy, Daniel Plénet, Alain Mollier. Dynamique à long terme du phosphore organique dans un sol sableux cultivé sous une monoculture de maïs. Effet de la fertilisation minérale phosphatée. Séminaire Prospectif : Vers de nouveaux concepts autour des matières organiques, Réseau Matières Organiques., Jan 2013, Biarritz, France. ⟨hal-02744669⟩

Share

Metrics

Record views

44

Files downloads

35