Impact des usages agricoles antiques sur la végétation en forêt de Saint Amond : interaction avec le traitement sylvicole actuel - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2007

Impact des usages agricoles antiques sur la végétation en forêt de Saint Amond : interaction avec le traitement sylvicole actuel

Abstract

The important impact of ancient Roman land-use on community composition in present day forests has already been observed in a few local studies. Here, we study this impact on a larger scale, the Saint-Amond forest on calcareous plateaus of Lorrain. In this forest, we sampled 32 plots disturbed by ancient Roman occupation (from the Ist Century BC to the IInd Century AD) and 57 plots in undisturbed or slightly disturbed areas, in homogeneous geomorphological and topographical conditions. In addition, we tested the role of the progressive conversion from coppice with standards to high forest on the maintainance of the ancient land use signal. For this purpose, we subdivided the two previous sampling strata, disturbed or undisturbed, into two subgroups, coppice with standards and high forest. Results showed a strong impact of ancient Roman land-use on present day vegetation. Species richness was higher in disturbed plots (37 species on average per plot against 32 in undisturbed areas), and disturbed areas displayed higher and diversities. A list of 26 species more frequent in disturbed sites is presented. These species were generally more nitrogen demanding. Only two species appeared more frequently in undisturbed areas. A new result is that conversion to high forest did not erase the impact of ancient land-use on vegetation and even enhanced it. Finally, these results extend previous observations obtained on the sole site of Thuilley-aux-Groseilles. They confirm the major role of land-use history on present day biodiversity patterns, role still often understimated in many forest studies. These vegetation differences observed between disturbed or undisturbed areas can be used as tools during archaeological surveys.
L’impact important des usages agricoles antiques du sol sur la composition des communautés végétales dans les forêts actuelles a déjà été observé dans quelques études ponctuelles. Nous étudions ici cet impact sur une plus large échelle, le massif forestier de Saint-Amond sur les plateaux calcaires de Lorraine, dans lequel des situations répétées de zones perturbées par une occupation ancienne, de la fin du Ier siècle avant JC au IIe siècle après JC (32 relevés de végétation) et non ou peu perturbées (57 relevés) sont échantillonnées et comparées, en conditions géomorphologiques et topographiques homogènes. De plus, nous testons ici l’impact de la conversion des anciens taillis sous futaie en futaie sur la conservation du signal historique. Les résultats indiquent un fort impact de l’utilisation ancienne du sol sur la végétation actuelle. Les sites anciennement perturbés sont plus riches en espèces (37 contre 32 en moyenne par relevé) et présentent des diversités et plus élevées. Une liste de 26 espèces plus fréquentes sur les sites anciennement perturbés est mise en évidence. Ces espèces caractéristiques des parcellaires anciens ont tendance à être des espèces nitrophiles. Seules 2 espèces apparaissent liées aux sites non ou peu perturbés. Mais l’aspect le plus nouveau de ces résultats est que la conversion en futaie ne gomme pas l’impact des perturbations anciennes sur la végétation, mais semble au contraire l’amplifier. Finalement, ces observations étendent nos résultats antérieurs obtenus sur le seul site de Thuilley-aux-Groseilles. Ils confirment le rôle majeur et jusque là mal pris en compte de l’histoire de l’occupation antique des sols sur les variations actuelles de la biodiversité. Les différences de végétation mises en évidence peuvent servir d’indicateurs en prospection archéologique.
Fichier principal
Vignette du fichier
26031_20091209033230505_1.pdf (124.41 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02752939 , version 1 (03-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02752939 , version 1
  • PRODINRA : 26031

Cite

Jean-Luc Dupouey, Delphine Sciama, Jean-Denis Laffite, Murielle Georges Leroy, Etienne E. Dambrine. Impact des usages agricoles antiques sur la végétation en forêt de Saint Amond : interaction avec le traitement sylvicole actuel. Forêt, Archéologie et Environnement, Dec 2004, Velaine-en Haye, France. ⟨hal-02752939⟩
65 View
45 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More