Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Étude des interactions entre cellules endothéliales et cellules B pancréatiques

Sophie Calderari 1 L. Pardanaud 1 J.M. Gasc 1 P. Corvol 1, 2 E. Larger 1
1 Angiogénèse embryonnaire et pathologique
UPMC - Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, CIRB - Centre interdisciplinaire de recherche en biologie, INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale : U833
Résumé : Les îlots de Langerhans font partie des tissus les plus richement vascularisés de l’organisme. Plusieurs modèles animaux décrivent une altération de la vascularisation des îlots de Langerhans au cours du développement du diabète de type 2. Pour mieux analyser la relation qui lie la perte de sécrétion de l’insuline et la raréfaction vasculaire au cours du diabète de type 2, nous avons établi un modèle de différentiation du pancréas où le pancréas se développe dans un animal hôte d’une espèce différente, nous permettant ainsi d’analyser séparément ce qui vient du pancréas de ce qui vient du système vasculaire de l’hôte. À 13,5 jours de vie embryonnaire (E), l’épithélium pancréatique Wistar est prélevé et greffé dans le coelome d’un embryon de poulet E3. Dix jours après greffe, le greffon est prélevé puis fixé dans du paraformaldéhyde 4 %. À E13,5, l’épithélium pancréatique natif de l’embryon de rat contient de rares cellules à insuline et à glucagon. Aucune cellule à amylase n’est observée. Après 10 jours de greffe chez le poulet, le tissu pancréatique endocrine et exocrine s’est différencié. On observe de nombreuses cellules à insuline, regroupées en amas, avec à proximité de ces amas des cellules à glucagon. Le reste du tissu est majoritairement représenté par des cellules à amylase. Le tissu pancréatique apparaît richement vascularisé et peuplé de globules rouges nucléés, nucléation caractéristique du poulet, ce qui montre que le greffon et l’hôte ont établi des connexions vasculaires fonctionnelles. Le réseau microvasculaire du greffon est par contre constitué de cellules endothéliales de rat. Dans ce modèle de développement ex vivo du bourgeon pancréatique de rat, la différenciation des cellules endocrines et exocrines est très proche de celle observée in vivo. L’apparition d’une vascularisation de rat en l’absence de cellules endothéliales au moment de la greffe signe une vasculogenèse pancréatique. En modulant la réponse angiogénique dans ce modèle nous disposons d’un outil pour étudier les interactions entre cellules endothéliales et cellules endocrines en pathologie diabétique.
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02756561
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mercredi 3 juin 2020 - 23:06:15
Dernière modification le : mercredi 23 septembre 2020 - 04:33:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-02756561, version 1
  • PRODINRA : 366142
  • WOS : 000255327900078

Collections

Citation

Sophie Calderari, L. Pardanaud, J.M. Gasc, P. Corvol, E. Larger. Étude des interactions entre cellules endothéliales et cellules B pancréatiques. Congrès SFD 2008, Société Francophone du Diabète (SFD). FRA., Mar 2008, Bruxelles, Belgique. ⟨hal-02756561⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

9