Génétique de la reproduction chez les ruminants - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 1999

Genetics of reproduction in ruminants

Génétique de la reproduction chez les ruminants

Abstract

Reproduction is of prime importance for the profitability of a herd, it is a prerequisite of every animal production. The breeding ability during the productive life of an animal depends on sexual maturity, fertility and prolificacy the components of which are the ovulation and the embryonic mortality rates. Those traits are studied in animal breeding and are variously taken into account in the purebred and crossbred selection schemes. Sexual maturity and prolificacy have to be improved when they are limiting factors, but for economic reasons they have to stay beneath optimal thresholds. Studying the components of prolificacy would allow a better control. Maximal fertility is always expected, but its improvement is made difficult because it depends on numerous factors : sex (female fertility is often the more limiting), reproduction technique used (natural or artificial) and the choice of the breeding period (time between littering and breeding, season). Research on genetics of the breeding traits has to be pursued, while including the recent advances in genetic cartography.
La réussite de la reproduction est primordiale pour la rentabilité de l’élevage, elle constitue un préalable indispensable à toute production. L’aptitude à la reproduction d’un animal au cours d’une carrière dépend des caractères de précocité sexuelle, de fertilité et de prolificité, cette dernière pouvant être décomposée en termes de taux d’ovulation et de mortalité embryonnaire. Ces différents aspects font l’objet de recherches en génétique animale et sont intégrés à des degrés divers dans les schémas de sélection, en race pure ou en croisement. La précocité sexuelle et la prolificité doivent être améliorées quand elles sont limitantes, mais certains seuils ne doivent pas être dépassés sous peine de voir se réduire le gain économique espéré. S’intéresser aux composantes de la prolificité devrait en permettre un meilleur contrôle. Une fertilité maximale est toujours recherchée mais elle revêt différentes facettes qui en compliquent son amélioration. Elle est à la fois dépendante du sexe (la fertilité femelle reste souvent la plus limitante) de la technique de reproduction employée (naturelle ou artificielle) et du moment choisi pour la mise à la reproduction (intervalle mise bas - reproduction, saison). Les recherches sur la génétique des caractères de reproduction doivent être poursuivies tout en intégrant les résultats de cartographie génétique.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
Prod_Anim_1999_12_2_01_1.pdf (76.66 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02771733 , version 1 (04-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02771733 , version 1
  • PRODINRA : 52009
  • WOS : 000081657700001

Cite

Loys L. Bodin, Jean Michel J. M. Elsen, Eric Hanocq, Dominique Francois, Daniel Lajous, et al.. Génétique de la reproduction chez les ruminants. 5. Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants, 1999. ⟨hal-02771733⟩
26 View
170 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More