Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Suivis de biodiversité : l'indispensable compromis entre représentativité et qualité des données et faisabilité de l'échantillonnage

Résumé : Le suivi temporel de la biodiversité à grande échelle constitue une des rares façons de mettre en évidence l’impact de facteurs environnementaux globaux et de juger de l’efficacité des mesures de conservations prises. De tels programmes nationaux de suivi reposent nécessairement sur un nombre important d’observateurs, d’expérience et d’origine géographique variées. Garantir la qualité de ces suivis requiert de minimiser les biais d’échantillonnage (sources de variation systématique des relevés de biodiversité) et de maximiser leur précision (écart autour de la valeur moyenne), ce qui implique généralement un effort d’échantillonnage élevé. La réussite d’un suivi dépend donc du compromis trouvé entre la faisabilité de l’échantillonnage, la qualité et la représentativité des données. Dans une premier temps, nous illustrerons les principaux facteurs de biais et d’imprécision des relevés de biodiversité, parmi lesquels : -méthode d’échantillonnage comme la taille du quadrat, le type de piège, le temps de recherche, -effet opérateur (% d’espèces manquées, % d’espèces mal identifiées), -saisonnalité (en interaction avec l’heure et les conditions météorologiques du relevé), -variations dans la probabilité de détecter les espèces entre habitats et entre années. Ces exemples montreront que, pour la plupart des groupes taxonomiques, l’exhaustivité des relevés de biodiversité est un objectif irréaliste mais qu’elle n’est pas une condition nécessaire pour estimer un état ou une tendance de la biodiversité. Dans un second temps, nous présenterons comment la mise en place d’un système d’assurance qualité (exercices d’intercalibration des observateurs, visites de contrôle ponctuelles) et l’utilisation de dispositifs répliqués de manière emboîtée (spatialement et temporellement) permettent de limiter l’impact de ces facteurs de biais ou d’imprécision. Nous choisirons des exemples pour la flore, les Coléoptères ainsi que les oiseaux forestiers à partir du programme RENECOFOR de suivi à long terme des écosystèmes forestiers et d’études ponctuelles et du programme STOC de suivi temporel des oiseaux communs.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02815287
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 12:53:15
Dernière modification le : vendredi 6 novembre 2020 - 03:34:23

Fichier

27905_20090520024728992_1.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02815287, version 1
  • PRODINRA : 27905

Citation

Frédéric Archaux, E. Richard, C. Bouget, S. Camaret, Jean-Luc Dupouey, et al.. Suivis de biodiversité : l'indispensable compromis entre représentativité et qualité des données et faisabilité de l'échantillonnage. 2. Réveil du Dodo, journées francophones des sciences de la conservation et de la biodiversité, Mar 2006, Paris, France. 15 p. ⟨hal-02815287⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

8