Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

De la stabilité du paysage d'une "société à maison" nord-commingeoise: quand ethnologie et géomatique s'en mêlent.

Résumé : Comprendre comment les changements dans une société rurale affecte la structure de son territoire est une question de l’écologie du paysage. Nous l’abordons par une interaction directe entre 2 disciplines : l’éthnologie, qui caractérise les aspects sociaux et la géomatique,qui permet de les matérialiser cartographiquement. Le paysage fragmenté des campagnes commingeoises est le produit de l’influence séculaire d’une société paysanne dite « à maison » sur son espace. Ce type de société est caractérisé par la transmission dans leur intégralité des « maisons » (propriétés agricoles) à un héritier unique, ce qui induit une stabilité des usages et de la composition des patrimoines fonciers. L’objectif de l’étude est de montrer que les règles sociales ont maintenu une structure spatiale malgré les nouvelles contraintes sur le monde rural. Nous avons, pour ce faire, collaboré pour intégrer les spécificités des données d’enquête ethnographique dans un formalisme compatible au système d’information géographique développé. L’étude des cadastres de deux parties de villages du Nord Comminges et des enquêtes auprès des acteurs sur le terrain reconstituent l’histoire et l’organisation des patrimoines d’une quarantaine de « maisons » à des dates clés entre 1880 et 2003. Les cartographies rétrospectives des patrimoines fonciers, de leur occupation du sol et du marquage de leurs limites produites par le SIG sont un nouvel outil, pour l’éthnologue, de visualisation et d’interprétation de l’évolution des phénomènes étudiés. Les résultats indiquent une transformation de l’occupation du sol et des limites des parcellaires internes au patrimoine des « maisons » due aux tansformations agricoles (techniques, remembrements…). Par contre, nous observons une grande stabilité des limites des patrimoines et du marquage de ces limites par des éléments boisés ainsi qu’une permanence des structures des petites forêts privées. La stabilité de ces éléments caractéristiques du paysage fragmenté de cette région est permise par le système social en présence qui influe toujours fortement sur l’organisation du territoire.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02819614
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 17:10:58
Dernière modification le : mardi 8 décembre 2020 - 17:16:01

Fichier

17126_20110211041909428_1.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02819614, version 1
  • PRODINRA : 17126

Collections

Citation

Anne Sourdril, Sylvie Ladet, Marc Deconchat. De la stabilité du paysage d'une "société à maison" nord-commingeoise: quand ethnologie et géomatique s'en mêlent.. 3. Journées de l'Association Française d'Ecologie du Paysage. IALE France 2006. Le paysage à la croisée des sciences de la nature et des sciences humaines, Nov 2006, Rennes, France. 1 p. ⟨hal-02819614⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

177

Téléchargements de fichiers

16