Technical efficiency and farm financial management in countries in transition - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Preprints, Working Papers, ... (Working Paper) Year : 2003

Technical efficiency and farm financial management in countries in transition

Efficacité technique et gestion financière des exploitations agricoles dans les pays en transition

Abstract

Le document étudie les inefficacités dues au management et l'impact des décisions financières sur la performance des exploitations dans les pays en transition. La contribution de la gestion financière à la performance des exploitations agricoles est particulièrement intéressante à étudier, puisqu'il s'agit d'une nouvelle fonction pour tous les agriculteurs des pays d'Europe centrale. L'efficacité technique est tout d'abord estimée, par la méthode Data Envelopment Analysis (DEA) en combinaison avec une procédure de bootstrapping afin de tenir compte de la variabilité statistique. Le bootstrap homogène et la procédure proposés par Simar et Wilson (1998 et 2000) sont appliqués. Puis l'impact des décisions financières est analysé par un modèle Tobit. L'endogénéité des variables financières est prise compte, tout d'abord en testant l'exogénéité avec le test de Smith et Blundell (1986), puis en utilisant l'estimateur proposé par Amemiya (1978) dans les cas où l'exogénéité ne peut pas être acceptée. Le cas des exploitations tchèques, individuelles et collectives, spécialisées en grandes cultures et en élevage, est donné comme exemple. Les résultats d'estimation par la DEA indiquent qu'en moyenne en République tchèque les exploitations collectives sont plus efficaces techniquement que les exploitations individuelles, mais la construction des intervalles de confiance avec le bootstrapping ne confirme pas entièrement ces conclusions. Les résultats de l'étude de l'impact des variables d'endettement sur l'efficacité technique montrent que l'application d'un estimateur efficace augmente l'écart-type en comparaison avec l'estimation par un modèle Tobit standard, mais ne révèlent pas de différences substantielles entre les exploitations individuelles d'un côté et collectives de l'autre. Les deux types d'exploitations semblent avoir à leur charge les coûts du principal (la banque) provenant de l'information imparfaite et du contrôle. Cela suggère de mettre l'accent en terme politique sur les facteurs qui peuvent réduire l'asymétrie d'information, afin de permettre une utilisation des dettes qui favorise une meilleure allocation des ressources.
Fichier principal
Vignette du fichier
WP 03-10_1.pdf (353.33 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02825161 , version 1 (06-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02825161 , version 1
  • PRODINRA : 149803

Cite

Sophia Davidova, Laure Latruffe. Technical efficiency and farm financial management in countries in transition. 2003. ⟨hal-02825161⟩

Collections

INRA INRAE
49 View
26 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More