Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage

Le système national de recherche agricole du Congo : situation actuelle et propositions de stratégie pour le long terme

Résumé : Les possibilités d'amélioration du système national de recherche agricole (SNRA) ont été étudiées avec la participation d'une cinquantaine de leaders nationaux de la recherche, de l'enseignement supérieur et du développement agricole. Cette étude s'appuie sur une actualisation de l'analyse du SNRA effectuée en 1989. Ce système comprend une vingtaine d'institutions très diverses par leur mandat, leur taille, leur vitalité. Les 158 cadres scientifiques et techniques supérieurs nationaux (près de 50 % de titulaires de doctorat) et les six expatriés représentent environ 110 années-recherche (équivalent chercheurs à temps plein) potentielles (ARp). Ce potentiel est très sous-utilisé pour de multiples raisons : concentration excessive autour de la capitale (71 % des ARp), moyens de travail (infrastructures et équipements scientifiques et autres) très insuffisants et fortement détériorés, crédits de fonctionnement et d'équipement dérisoires, suspension des relations de coopération scientifique internationale, absence de motivation du personnel de recherche, etc. La majorité des programmes de recherche affichés sont paralysés et les relations avec le développement quasiment inexistantes. Le SNRA est à l'image de la société congolaise, fortement perturbé par l'instabilité politique et la crise financière. Dans la perspective de redressement du pays, cette situation a justifié la préparation de deux propositions de plan national à long terme de RA devant faciliter l'élaboration de décisions à court et moyen termes nécessaires pour faire du SNRA un instrument efficace au service d'une agriculture actuellement incapable de faire face aux besoins croissants d'une population fortement urbanisée. Ces propositions sont caractérisées par : la modestie des ressources retenues (65 et 75 AR) impliquant des dépenses totales annuelles sensiblement équivalentes ou légèrement supérieures aux dépenses actuelles de RA ; un effort significatif de régionalisation de la recherche, marqué par une réduction sensible du poids de Brazzaville et de Pointe-Noire et par le renforcement ou la création de centres polyvalents de RA dans les autres grandes régions du pays ; des recherches plus équilibrées par grandes zones agro-écologiques, par productions, par thèmes et disciplines scientifiques ; le renforcement des relations avec le développement, qui devrait résulter de la meilleure répartition régionale des forces de recherche, et de l'affectation dans chacun des centres régionaux d'une équipe "système de production" qui constituerait l'interface entre les équipes de recherche spécialisées et les organismes publics et privés de développement.
Mots-clés : RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Type de document :
Ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02839923
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : dimanche 7 juin 2020 - 13:44:28
Dernière modification le : mercredi 17 juin 2020 - 11:38:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-02839923, version 1
  • PRODINRA : 152977

Collections

Citation

Jérôme Casas, . Fao,organisation Des Nations Unies Pour l'Alimentation Et l'Agriculture,rome (ita), . Ministère de l'Education Nationale, de la Recherche Scientifique Et Technologique Chargé de l'Enseignement Technique,brazzaville (cog), . Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage, Des Eaux Et Forêts Et de la Pêche,brazzaville (cog). Le système national de recherche agricole du Congo : situation actuelle et propositions de stratégie pour le long terme. 127 p., 1996. ⟨hal-02839923⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

4