Consommations alimentaires et libéralisation du commerce agricole en Chine - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Book Sections Year : 1995

Food consumption and the liberalisation of agricultural trade in China

Consommations alimentaires et libéralisation du commerce agricole en Chine

Abstract

Avec une ration calorique moyenne de moins de 2 100 calories par personne et par jour jusqu'à la fin des années 70, la Chine d'avant les réformes, et surtout des campagnes collectivisées, n'avait pas vraiment réussi à dépasser le seuil d'où tout risque de famine est écarté. En ce début des années 90, la ration calorique moyenne, environ 2 600 calories par personne et par jour, place désormais la Chine au-delà de ce seuil. Le problème n'est donc plus maintenant de garantir la survie des campagnards (ce qui, dans une certaine mesure pouvait justifier la répartition égalitaire des rations au sein des anciennes équipes de production), ni de pourvoir à bas prix au ravitaillement des citadins. Il est bien plus de satisfaire une demande diversifiée, où, en particulier, les produits animaux occupent une place de plus en plus importante. Depuis le début des années 80, le gouvernement chinois n'a cessé de prendre des mesures de libéralisation du commerce et d'encouragement des marchés : pour les produits d'élevage et les fruits et légumes, tout d'abord, puis pour le commerce des grains.
No file

Dates and versions

hal-02846937 , version 1 (07-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02846937 , version 1
  • PRODINRA : 153454

Cite

C. Aubert. Consommations alimentaires et libéralisation du commerce agricole en Chine. Les paysans peuvent-ils nourrir le Tiers-Monde ?, Publications de la Sorbonne, 1995, 2-85944-267-7. ⟨hal-02846937⟩

Collections

INRA INRAE
4 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More