Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Première étude comparative de la microchimie des otolithes et des écailles pour déterminer l’origine spatiale des populations de saumon atlantique: Rapport final

Résumé : Dans la perspective de mieux comprendre le rôle de la dispersion dans la conservation des populations de saumon Atlantique face aux pressions environnementales et anthropiques qu’ils subissent, il est vital de quantifier la part relative des migrants des populations. Pour répondre à cet enjeu, ce projet a eu pour objectif d’évaluer le potentiel de la microchimie des écailles comme outil non-léthal permettant de déterminer l’origine spatiale (rivière natale) des individus. Une telle avancée doit permettre un retour historique sur les larges banques de données scalimétriques existantes alors que les banques d'otolithes sont beaucoup plus restreintes, tant spatialement que temporellement.Durant ce projet, nous avons évalué le potentiel de l’analyse microchimique élémentaire (Sr, Ba, Mn, Mg, Zn, …) des écailles de saumon Atlantique (Salmo salar) pour déterminer l’origine spatiale des individus. Pour ce faire, nous effectuerons une analyse comparative des éléments microchimiques entre otolithes (méthode de référence) et écailles dans le but d’évaluer 1) l’importance des effets de l’altération des signatures géochimiques contenues dans les écailles lors du séjour en mer (contrairement à l’otolithe dans lequel les signatures sont inertes, celles des écailles pourraient subir des modifications dans le temps), et 2) la pertinence de l’écaille pour déterminer l’origine spatiale des individus. À partir de saumon prélevés sur deux zones géographiques en France (bassin Adour-Nivelle et rivières Finistère Sud) et pour lesquels nous disposions à la fois des otolithes (dont la plupart ont été déjà analysés avec attribution d’une origine natale précise pour chaque individu) et des écailles, nous pouvons conclure que la microchimie des écailles provenant d'individus anadrome possède de très faibles performances, sans comparaison possible avec celles obtenues à l'aide des otolithes. Cette différence de performance repose principalement sur l’altération des signatures chimiques de l’écaille lors du passage en mer, se traduisant par un très forte atténuation des signatures natales
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03104019
Contributor : Pascale Avril <>
Submitted on : Friday, January 8, 2021 - 3:39:08 PM
Last modification on : Wednesday, February 17, 2021 - 1:28:25 PM
Long-term archiving on: : Friday, April 9, 2021 - 7:16:57 PM

File

2020_Vignon_RapportMicrochimie...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03104019, version 1

Citation

Matthias Vignon, Gilles Bareille, Hélène Tabouret, Romain Semperez. Première étude comparative de la microchimie des otolithes et des écailles pour déterminer l’origine spatiale des populations de saumon atlantique: Rapport final. [Rapport de recherche] OFB; INRAE; Agrocampus Ouest; Université de Pau et des Pays de l'Adour; Pôle Gestion des Migrateurs Amphihalins dans leur Environnement. 2020, 26 p. ⟨hal-03104019⟩

Share

Metrics

Record views

124

Files downloads

80