Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Analyse de la croissance, du fonctionnement hydrique, photosynthétique et de l'efficience de l'eau de frênes de statuts concurrentiels variés

Résumé : Introduction De plus en plus, on commence en France ainsi que dans d’autres pays européens à prendre conscience de l’intérêt du frêne. Le frêne, en effet, possède un excellent rapport qualités mécaniques/prix (Guillard, 1974) et joue un rôle intéressant dans la biodiversité de nos écosystèmes forestiers. Parallèlement, apparaissent des lacunes dans nos connaissances sur cette espèce. Différentes études ont pu mettre en évidence la dépendance entre la croissance du frêne et la qualité d’eau disponible (Aussenac et Lévy 1983, 1992). Il semble donc opportun d’approfondir nos connaissances sur les exigences en eau et le fonctionnement hydrique de cette essence en vue d’y adapter sa conduite sylvicole. Dans ce but des frênes diversement concurrencés ont été choisis comme matériel d’étude. Les analyses et observations effectuées sur ces arbres pendant l’été 1994 (1) (Le Gall, 1994) avaient conduit à émettre les hypothèses suivantes : - Le frêne est une espèces dite « tolérante » à la sécheresse qui ne limite pas sa transpiration même lorsque le sol s’assèche (les observations ont été possibles jusqu’à des potentiels de base de -1,5 MPa, correspondant à un niveau de contrainte hydrique assez fort), - A l’intérieur du houppier d’un même arbre, les variations de microclimat engendrent des variations de fonctionnement du feuillage, (notamment les échanges gazeux) qui se répercutent sur la croissance de l’arbre. Par ailleurs, on a pu montrer sur ces mêmes arbres que l’accroissement volumique annuel de la tige était fonction de la quantité de feuillage de l’arbre, fortement liée aux dimensions du houppier, mais que le rendement du feuillage semblait meilleur pour les arbres plus concurrencés au houppier peu développé (Le Goff et Ottorini, données non publiées). Il nous est alors apparu indispensable de poursuivre nos investigations afin d’une part de vérifier ces différentes hypothèses et d’autres part de mettre en évidence le lien entre les facteurs de l’environnement et la croissance des arbres. En dehors du facteur eau qui joue un rôle essentiel pour la croissance du frêne, il est probable que le fonctionnement aérien de cette espèce, dite « de lumière », soit fortement déterminé par la quantité et la répartition de l’énergie lumineuse dans son houppier. Pour cela, nous avons donc entrepris différents types d’analyses : - mesure de la transpiration tant à l’échelle de l’arbre qu’à celle de la branche et de la feuille, - caractérisation des variations de croissance par des mesures fines d’élongation d’une part et de photosynthèse d’autre part, - caractérisation de l’efficience d’utilisation de l’eau. Pour ces 3 types d’analyses, les observations ont été faites sur des frênes diversement concurrencés, à différents niveaux du houppier (seule la transpiration à l’échelle de l’arbre ne s’effectue sur le tronc qu’à 1.50m du sol). Les autres analyses réalisées tout au long de la saison de végétation sont les suivantes : - Caractérisation de l’humidité du sol au cours de la saison de végétation, - Mise en évidence des variations de conductivité hydraulique à l’intérieur du houppier, - Suivi de la croissance en circonférence de la tige. Dans ce rapport de DEA, nous présenterons principalement les résultats obtenus en 1995. (1)J’ai participé aux mesures ainsi qu’à l’interprétation des résultats en 1994.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03143247
Contributor : Marianne Peiffer <>
Submitted on : Tuesday, February 16, 2021 - 4:49:31 PM
Last modification on : Thursday, April 29, 2021 - 2:56:01 PM
Long-term archiving on: : Monday, May 17, 2021 - 9:06:04 PM

File

PEIFFER_1995.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03143247, version 1

Collections

Citation

Marianne Peiffer. Analyse de la croissance, du fonctionnement hydrique, photosynthétique et de l'efficience de l'eau de frênes de statuts concurrentiels variés. Sciences du Vivant [q-bio]. 1995. ⟨hal-03143247⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

8