Chlordecone in basal trunk wood of native trees growing in abandoned banana plantations in Guadeloupe, France - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Bois et Forêts des Tropiques Year : 2022

Chlordecone in basal trunk wood of native trees growing in abandoned banana plantations in Guadeloupe, France

Clordecona en la madera del tronco basal de árboles autóctonos que crecen en plantaciones de plátanos abandonadas en Guadalupe, en Francia

Chlordécone à la base du tronc d’arbres indigènes dans les bananeraies abandonnées en Guadeloupe, France

Abstract

Chlordecone (CLD), used to control the Cosmopolites sordidus banana weevil and released from polluted banana plantations, continues to contaminate ecosystems in the French Caribbean. Edible plants have been actively studied for risk prevention, but trees have not, even though they could play a significant role in future remediation strategies. CLD contents were analysed in 24 pioneer trees belonging to 13 species found in abandoned banana plantations inGuadeloupe, at three contaminated sites on Nitisols (Site 1) and Andosols (Sites 2 and 3). Samples were taken from each tree: wood in the basal part of the trunk and soil at its foot and their CLD content was measured by the analytical laboratory for the Drôme département (26) in Valence, France. Mean CLD contents in the top 30-centimetre soil layer from sites 1, 2 and 3 were 2,543 ± 702, 5,251 ± 1,102 and 875 ± 865 μg/kg dry soil respectively. Of the trees, 96% werecontaminated. The CLD content in trees growing on Nitisols (3,406 ± 1,658 μg/kg dry wood) was at least 5 times higher than in trees growing on Andosols (299 ± 314 and 226 ± 378 μg/kg), but no clear relationships were found with soil CLD contents. Calculations of available CLD dissolved in the soil liquid phase using equations and soil datasets in the literature showed higher available CLD contents in Nitisols than in Andosols and a linear relationship between CLD available in soil and concentrations of CLD in wood, regardless of the type of soil. Trees growing on Nitisols are the plants most highly contaminated by CLD of all the plants in which this compound has been studied so far. With a plant-to-soil bioconcentration ratio around 150 l/kg, the consistent CLD uptake efficiency of the trees needs to be taken into account in further research for CLD remediation.
Le chlordécone (CLD), utilisé pour lutter contre le charançon du bananier Cosmopolites sordidus et libéré par des bananeraies polluées, continue de contaminer les écosystèmes des Antilles françaises. Les plantes comestibles ont été activement étudiées pour la prévention des risques, mais pas les arbres, alors même qu'ils pourraient jouer un rôle important dans les stratégies de dépollution. Les teneurs en CLD ont été analysées sur 24 arbres pionniers appartenant à 13 essences présentes dans des bananeraies abandonnées en Guadeloupe, sur trois sites contaminés sur nitisols (site 1) et andosols (sites 2 et 3). Des échantillons de bois ont été prélevés sur chaque arbre dans la partie basale du tronc et dans le sol à son pied. Leur teneur en CLD a été mesurée par le laboratoire d'analyses départemental de la Drôme (26) à Valence, France. Les teneurs moyennes en CLD dans la couche supérieure de 30 centimètres du sol des sites 1, 2 et 3 étaient respectivement de 2 543 ± 702, 5 251 ± 1 102 et 875 ± 865 µg/kg de sol sec. Parmi les arbres, 96 % étaient contaminés. La teneur en CLD des arbres poussant sur nitisols (3 406 ± 1 658 µg/kg de bois sec) était au moins cinq fois plus élevée que celle des arbres sur andosols (299 ± 314 et 226 ± 378 µg/kg), mais aucune relation nette n'a été établie avec la teneur en CLD du sol. Le calcul du CLD disponible dissous en phase liquide dans le sol, à l'aide d'équations et de séries de données pédologiques de la littérature, a montré des teneurs en CLD disponible plus élevées dans les nitisols que dans les andosols et une relation linéaire entre le CLD disponible dans le sol et les concentrations de CLD dans le bois, quel que soit le type de sol. Les arbres poussant sur nitisols sont les espèces végétales les plus fortement contaminées par le CLD parmi toutes celles dans lesquelles ce composé a été étudié jusqu'à présent. Avec un rapport de bioconcentration plante-sol d'environ 150 l/kg, l'efficacité soutenue d'absorption de CLD par les arbres doit être prise en compte dans les recherches futures sur la dépollution des milieux contaminés par le chlordécone.
Fichier principal
Vignette du fichier
BFT352-3-Nicolini et al 2022 Arbres et Chlordecone.pdf (1.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03694782 , version 1 (14-06-2022)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Eric-André Nicolini, Jacques Beauchêne, Vincent Bonnal, Tom Hattermann. Chlordecone in basal trunk wood of native trees growing in abandoned banana plantations in Guadeloupe, France. Bois et Forêts des Tropiques, 2022, 352, pp.31-42. ⟨10.19182/bft2022.352.a36937⟩. ⟨hal-03694782⟩
99 View
57 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More