Illustration de la conception dynamiques de l’adaptation : le cèdre de l’Atlas - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Rendez-vous Techniques de l'ONF Year : 2020

Illustration de la conception dynamiques de l’adaptation : le cèdre de l’Atlas

Francois Lefèvre

Abstract

Le cèdre de l'Atlas a été introduit en France en trois vagues principales (Cointat, 1996) : vers 1860 avec le programme RTM, dans les années 1930, puis dans les années 1960-80 avec des financements FFN, FEOGA et PIM. Depuis, les cédraies installées ont évolué par régénération naturelle sous une sylviculture plus ou moins intensive selon les sites. Certains arbres fondateurs, survivants au stress des installations initiales, ont été laissés en place lors des interventions sylvicoles réalisées une fois le peuplement bien établi. Ils sont peu nombreux sur le Ventoux, quelques dizaines tout au plus, la sylviculture ayant éliminé la plupart de ces vieux arbres branchus, du fait de la très faible densité de fondateurs survivants, au profit des jeunes cohortes mieux conformées du fait de leur croissance à forte densité. Ces arbres fondateurs sont donc issus de graines produites dans les peuplements d'Algérie et ils sont à l'origine des trois ou quatre générations d'arbres reproducteurs qui constituent les peuplements actuels. Les graines produites actuellement dans les peuplements français sont issues de l’intercroisement de ces différentes générations d'arbres reproducteurs.
Not file

Dates and versions

Identifiers

  • HAL Id : hal-03728224 , version 1

Cite

Francois Lefèvre. Illustration de la conception dynamiques de l’adaptation : le cèdre de l’Atlas. Rendez-vous Techniques de l'ONF, 2020, 63-64, pp.51-53. ⟨hal-03728224⟩

Collections

INRAE ONF-RDVT
9 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More