Trajectoires de transition vers une économie circulaire durable de la gestion des biodéchets des territoires - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Reports Year : 2022

Trajectoires de transition vers une économie circulaire durable de la gestion des biodéchets des territoires

Abstract

For a long time, in environmental economics, waste was considered as an undesirable effect of production systems, generating an output without utility or economic value and associated with a negative environmental externality. The scientific community has questioned this approach by developing new theoretical frameworks to understand waste as a resource in a circular system. Bio-waste (from the kitchen, garden, food industry, crop residues, livestock effluents) is now identified as a resource for the implementation of a sustainable circular bioeconomy. However, the implementation of bio-waste recovery systems is generally disconnected from the socio-economic and environmental context, as it is so complex to conduct a systemic reflection. Such a systemic reflection would allow a better understanding of the needs and constraints of the territory in order to adapt the deployment strategies of the circular economy and to ensure the efficiency of the processes. The BEECOME (Biowaste, Environment, ECOnomy and MEtabolism) project is based on the development of a systemic approach to identify the short circuit strategies most adapted to the territory for the management of bio-waste. It aims to identify drivers and determine and define the articulation of the spatial scales involved, towards a regime of interterritoriality prior to the construction and evaluation of transition trajectories towards a sustainable circular economy of bio-waste management of territories. Interterritoriality is defined as the relations between territories, but also the relations between territories and networks. This work has led to methodological choices that are crucial for understanding the dynamics of transition in territories. It is based on an analysis of the literature, interviews with stakeholders in the case study territories and a study of the flows of the socio-economic metabolism of the territories. The originality of the project lies in the simultaneous consideration of local drivers and technical options and those resulting from the social and solidarity economy of bio-waste management to identify potential trajectories of circular economy of a territory.
Longtemps en économie de l’environnement, un déchet était considéré comme un effet indésirable issu des systèmes de production, générant un sortant sans utilité ni valeur économique et associé à une externalité environnementale négative. La communauté scientifique a questionné cette approche en développant de nouveaux cadres théoriques pour appréhender le déchet comme une ressource dans un système circulaire. Les biodéchets (de cuisine, de jardin, d’industries agroalimentaires, résidus de culture, effluents d’élevage) sont désormais identifiés comme des ressources pour la mise en œuvre d’une bioéconomie circulaire durable. Toutefois, la mise en œuvre des filières de valorisation des biodéchets est généralement déconnectée du contexte socioéconomique et environnemental tant il s’avère complexe de mener une réflexion systémique. Une telle réflexion systémique permettrait de mieux comprendre les besoins et contraintes du territoire afin d'adapter les stratégies de déploiement de l’économie circulaire et de s’assurer de l'efficacité des processus. Le projet BEECOME (Biowaste, Environment, ECOnomy and MEtabolism) se base sur le développement d’une approche systémique pour identifier les stratégies de circuit court les plus adaptées au territoire pour la gestion des biodéchets. Il a pour objectif l'identification des drivers et la détermination et la définition de l’articulation des échelles spatiales concernées, vers un régime d’interterritorialité préalable à la construction et l’évaluation des trajectoires de transition vers une économie circulaire durable de la gestion des biodéchets des territoires. L’interterritorialité se définit comme les relations entre les territoires, mais aussi les relations entre les territoires et les réseaux. Ce travail a permis d’aboutir à des partis-pris méthodologiques déterminants pour la compréhension des dynamiques de transition des territoires. Il s’appuie sur une analyse de la littérature, des entretiens auprès des parties prenantes des territoires cas d’études et une étude des flux du métabolisme socioéconomique des territoires L'originalité du projet réside dans la prise en compte simultanée des drivers locaux et des options techniques et celles issues de l’économie sociale et solidaire de gestion des biodéchets pour identifier les trajectoires potentielles d'économie circulaire d’un territoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rapport_Final_BEECOME.pdf (2.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04075353 , version 1 (20-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04075353 , version 1

Cite

Lynda Aissani, Anastasia Papangelou, Jean-Baptiste Bahers, Pierre Thiriet, Jean-Denis Mathias, et al.. Trajectoires de transition vers une économie circulaire durable de la gestion des biodéchets des territoires : Projet GRAINE BECOOME 1 : rapport final. Ademe. 2022, 65 p. ⟨hal-04075353⟩
330 View
90 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More