Habiter les pollutions industrielles à Estarreja (Portugal) et Fos (France) : expériences et savoirs ordinaires de la catastrophe chronique - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2023

Habiter les pollutions industrielles à Estarreja (Portugal) et Fos (France) : expériences et savoirs ordinaires de la catastrophe chronique

Abstract

Les pollutions industrielles sont, dans leurs dimensions moléculaires, largement invisibles. Pourtant, les habitants des zones industrielles européennes que nous avons étudiées, sont les témoins directs d’une catastrophe chronique à bas bruit. A Estarreja et Fos, notamment, les souvenirs des importants rejets du passé se mêlent à des expériences sensibles récurrentes au cours desquelles les personnes qui vivent dans la proximité des usines repèrent, ici des odeurs émises par l’eau de leur puits et là des fumées et des poussières incommodantes. Notre communication vise à comparer ces troubles et inconforts qui, s’ils ne peuvent être immédiatement associés à des maladies, n’en perturbent pas moins la vie quotidienne - imposant nombre de contraintes et de servitudes. Notre communication vise à comparer les conséquences sociales des pollutions industrielles dans ces deux villes. Elle rend compte des manières dont, dans des contextes différents, les habitants de ces sites industriels pollués tentent de réduire leur exposition, selon qu’ils disposent ou non de données sur les risques encourus. Elle discute également de la façon dont, dans chacune de ces villes, des acteurs sociaux tentent tenter d’engager le dialogue à propos des problèmes de contamination – appelant élus, représentants des administrations, syndicats et citoyens à travailler ensemble. Estarreja et Fos sont parmi les principales villes industrielles du Portugal et de France. Estarreja est une ville moyenne portugaise située au centre du Portugal, appartenant au district d’Aveiro. Son complexe chimique (CCE) se trouve à 1 km au nord des habitations. On y produit notamment du PMDI (isocyanate de méthyle et de diphényle), de l'aniline, des polyuréthanes et du PVC. Les rejets des usines concernées sont surveillés depuis les années 1990, cependant, des travaux scientifiques (dont Inácio et al., 2014) montrent qu'il existe des concentrations élevées d'arsenic, de plomb, de cuivre, de zinc et de mercure dans les sols, les canaux d'eau et les aquifères. Ces substances, principalement les métaux et les métalloïdes, sont toxiques (Plumejeaud et al., 2016). Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis du Rhône sont également des villes moyennes. Elles sont localisées sur les rives de la Méditerranée, dans le sud de la France – à une quarantaine de kilomètres de Marseille. La zone industrialo-portuaire (ZIP) de Fos, avec ses usines gazières, sidérurgiques et pétrochimiques, ses incinérateurs ménagers et industriels, et sa plate-forme logistique, les sépare. Elle est à quelques centaines de mètres des premières maisons. Malgré des suivis réguliers des rejets industriels dans l’air et l’eau depuis les années 1970, avec une réduction des émissions à la source, on note des dépassements réguliers des normes qui attisent les inquiétudes des populations locales – lesquelles ont participé à la création d’un Institut écocitoyen pour la connaissance des pollutions en 2010, chargé de produire les données qu’elles réclamaient en vain aux autorités sanitaires régionales. Les deux sites ont pour particularité de se trouver en zone littorale. Elles gardent, malgré les assauts de l’industrie, de nombreux attraits sociaux et écologiques qui expliquent l’attachement des leurs populations. Pour l’ensemble de ces raisons, elles constituent pour nous des lieux emblématiques à partir desquels penser les problèmes de cohabitation avec les pollutions – et imaginer de nouvelles manières gérer les risques industriels plus précautionneusement.
No file

Dates and versions

hal-04290073 , version 1 (16-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04290073 , version 1

Cite

Sofia C. Bento, Christelle Gramaglia, Lúcia D.O. Fernandes. Habiter les pollutions industrielles à Estarreja (Portugal) et Fos (France) : expériences et savoirs ordinaires de la catastrophe chronique. Diálogos franco-lusófonos - Villes en temps de crise démocratie que climatique, Université Paris Val de Seine, Jun 2023, Paris, France. ⟨hal-04290073⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More