Synthèse des expérimentations sur les stratégies de protections alternatives en production de fleurs coupées sous abris (projet HORTIFLOR) - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2018

Synthèse des expérimentations sur les stratégies de protections alternatives en production de fleurs coupées sous abris (projet HORTIFLOR)

Abstract

The possibility of reducing the use of pesticides while preserving a high level of sanitary quality was studied in 3 representative systems of production of the French companies of cut flowers : soilless long-lasting monoculture of Rosa and Gerbera, crop rotation in soilless or in ground conditions with Anemone-Ranunculus and annual flowers. The results vary strongly according to the systems. The sanitary protection of the rosebush is not mastered because of Californian Thrips. On Gerbera, the strategy allows a reduction of the IFT of 83 % for an acceptable cost of 5 €/m ². Transposable in companies, the strategy requires more labor, in particular for an essential sanitary supervision. If the soilless rotations do not seem economically profitable, the IFT of the production of Anemone-Ranunculus was reduced by more than 83 % thanks to the use of products of bio control and of bio stimulating. In ground, the IFT was reduced by more than 60 % but the management of weeds is still problematic and the economic performance must be improved. Many of the studied solutions turn out to be effective and transposable in companies, alone or combined.
La possibilité de réduire l’usage des pesticides tout en conservant un haut niveau de qualité sanitaire a été étudiée dans 3 systèmes de production représentatifs des entreprises françaises de fleurs coupées: monoculture pérenne hors sol du rosier et du gerbera, rotation de cultures en hors sol ou en pleine terre d’anémone-renoncules et de plantes annuelles. Les résultats varient fortement selon les systèmes. La protection sanitaire du rosier n’est pas maîtrisée à cause du Thrips californien. Par contre sur Gerbera, la stratégie permet une réduction de l’IFT de 83 % pour un coût acceptable de 5 €/m². Transposable en entreprise, la stratégie nécessite plus de main d’œuvre, notamment pour une épidémiosurveillance indispensable. Si les rotations hors sol ne semblent pas encore économiquement rentables, l’IFT de la production d’anémones renoncules a été réduite de plus de 83 % grâce à l’usage de produits de bio contrôle et de biostimulants. En pleine terre, l’IFT a été réduit de plus de 60 % mais la gestion des adventices reste problématique et la performance économique doit être améliorée. Nombre des leviers étudiés s’avèrent efficaces et transposables en entreprise, seuls ou combinés.
Fichier principal
Vignette du fichier
2018_Ronco_Volume 70.pdf (481.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-04447431 , version 1 (08-02-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Laurent Ronco, Ange Drouineau, Laurent Cambournac, Laurent Mary. Synthèse des expérimentations sur les stratégies de protections alternatives en production de fleurs coupées sous abris (projet HORTIFLOR). Innovations Agronomiques, 2018, 70, pp.117-130. ⟨10.15454/g5ypjx⟩. ⟨hal-04447431⟩
17 View
3 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More