Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Ouvrage

Diferenciação dos Mundos Rurais Franceses e Enquadramento das Classes Populares

Résumé : La sociologie n’échappe pas à cette forme particulière de légitimisme qu’est l’urbanocentrisme. Pour s’en tenir au cas français, de nombreux champs de la discipline sont structurés par l’analyse des populations urbaines – sans que cela soit toujours explicité. Ce travers a pour effet de d’homogénéiser des espaces ruraux et périurbains français qui sont pourtant très différenciés socialement. Les cartes de répartition spatiale des catégories socioprofessionnelles sur le territoire national indiquent que, depuis 1968, la configuration globale des espaces ruraux français s’est profondément modifiée sous l’effet de la concentration de l’activité agricole, mais aussi du fait de la désindustrialisation. La hausse globale en 40 ans du nombre de cadres dans la structure sociale française touche par ailleurs essentiellement les villes. Un tel constat pose la question de l’encadrement des classes populaires : la petite bourgeoisie rurale a pris un poids prépondérant dans la politique locale du fait de l’importance de son capital culturel et du retrait de la bourgeoisie économique. Mais ce groupe est loin d’être homogène. La petite bourgeoisie culturelle se démarque de la petite bourgeoisie d’exécution, notamment par la manière dont elle investit la scène politique.
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01159847
Déposant : Archive Ouverte Prodinra <>
Soumis le : mercredi 3 juin 2015 - 20:09:04
Dernière modification le : vendredi 5 février 2021 - 04:05:28

Identifiants

  • HAL Id : hal-01159847, version 1
  • PRODINRA : 282599

Citation

Nicolas Renahy, Ivan Bruneau, Abdoul Diallo, Gilles Laferté. Diferenciação dos Mundos Rurais Franceses e Enquadramento das Classes Populares. Instituto de Sociologia da Universidade do Porto, 2015, 978-972-97763-4-2. ⟨hal-01159847⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

272