Efficacités productives comparées des zones irriguées au sein d'un bassin versant - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles New Medit Year : 2007

Efficacités productives comparées des zones irriguées au sein d'un bassin versant

Abstract

Tunisia is going to experience a shortage of water as a result of the inadequacy between the supply and demand. The reallocation of water between users and regions is worth studying in this context. The agricultural sector is the most concerned as it consumes about 80% of all the water. The administration concerns are double: on one hand it has to maximise the productivity of the water use; on the other reducing the unbalance between regions. Thus the interest of comparing the level of performance of two irrigated areas. The watershed constitutes the most adequate entity for the comparisons. We analysed the technical efficiency level in the Merguellil watershed. A stochastic frontier was estimated adapting a parametric approach. Efficiency was explained using several socio-economic parameters in the Tobit model. Empirical results show a differential of efficiency between the areas studied. The mean technical efficiency ranged from 64% to 96%. The examination of the determinant of the technical efficiency shows that the accessibility to credit and water saving systems did affect it positively. Meanwhile the small-sized farms as well as specialization did affect it negatively.
Suite à la saturation de l’offre et la croissance incessante de la demande, la problématique de l’eau en Tunisie est devenue un problème de réaffectation entre usagers et régions valorisant différemment la ressource. Le secteur agricole est le plus concerné par toute mesure d’amélioration puisqu’il accapare plus de 80% des volumes prélevés. Ainsi, le souci du gestionnaire est double, il doit, d’une part, assurer une amélioration de la productivité globale de l’eau et réduire l’inégalité entre les régions, d’autre part. D’où l’intérêt d’une comparaison des niveaux de performance des zones irriguées. Le bassin versant représente l’échelle la plus adéquate pour cette comparaison étant donné qu’il s’agit de la même ressource à partager. Ainsi, les politiques publiques envisagées et envisageables peuvent être analysées. Dans ce cadre, nous avons estimé et analysé le niveau d’efficacité productive des zones irriguées au sein du bassin versant du Merguellil en Tunisie Centrale. Une frontière de production stochastique a été estimée en adoptant une approche paramétrique. Les niveaux d’efficacité obtenus ont été expliqués par certains facteurs socio-économiques en utilisant un modèle Tobit. Les résultats empiriques illustrent l’existence d’un différentiel d’efficacité technique entre les zones étudiées. L’efficacité technique moyenne, au cours de la période 1994-2003, varie de 64% à 96%. Enfin, l’examen des déterminants de l’efficacité technique montre que l’accès aux crédits et l’économie de l’eau affectent positivement le niveau d’efficacité technique des zones étudiées. Alors que le poids des exploitations de petites tailles et la spécialisation l’affectent négativement.
Fichier principal
Vignette du fichier
39_04albouchi.pdf (334.53 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01172856 , version 1 (18-07-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01172856 , version 1
  • PRODINRA : 22096

Cite

Lassaâd Albouchi, Mohamed Salah Bachta, Florence Jacquet. Efficacités productives comparées des zones irriguées au sein d'un bassin versant. New Medit, 2007, 6 (3), pp.4-13. ⟨hal-01172856⟩
119 View
52 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More