Des musiciens à bonne école Les pratiques éducatives des classes supérieures au prisme de l’apprentissage enfantin de la musique - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Sociologie Year : 2016

Des musiciens à bonne école Les pratiques éducatives des classes supérieures au prisme de l’apprentissage enfantin de la musique

Abstract

Si l’apprentissage de la musique en conservatoire est une activité enfantine socialement sélective, les mécanismes par lesquels passe cette sélectivité sont encore mal connus. Une enquête de terrain menée auprès de familles des classes supérieures d’un quartier gentrifié d’une commune de proche banlieue parisienne, ainsi que l’accès aux fichiers administratifs du conservatoire montrent que la musique est une activité socialement et localement distinctive, participant de la formation d’un entre-soi et dirigée vers les normes de légitimité de la culture savante. La volonté d’être au conservatoire apparaît comme aussi déterminante que celle de faire de la musique. Institution recherchée pour son caractère sérieux et scolaire, le conservatoire est perçu comme favorisant la formation de dispositions scolaires. La musique est aussi parfois directement intégrée aux stratégies scolaires pour accéder à des classes sélectives dès le collège. Ces éléments indiquent que le renforcement de la compétition scolaire en région parisienne agit également sur la façon dont sont investies les pratiques de loisirs enfantines.
No file

Dates and versions

hal-01578258 , version 1 (28-08-2017)

Identifiers

Cite

Lucas Tranchant. Des musiciens à bonne école Les pratiques éducatives des classes supérieures au prisme de l’apprentissage enfantin de la musique. Sociologie, 2016, 7 (1), pp.en ligne. ⟨10.3917/socio.071.0023⟩. ⟨hal-01578258⟩

Collections

INRA INRAE CESAER
268 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More