Gestion collective de la biodiversité cultivée : étude d’initiatives locales - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Innovations Agronomiques Year : 2017

Gestion collective de la biodiversité cultivée : étude d’initiatives locales

Abstract

Seed control is a food sovereignty issue. After their management has been largely delegated to the private sector in France, farmers’ communities have developed new agrobiodiversity management methods over the last fifteen years. ProABiodiv project (2012-2015) focused on these new management methods by taking the example of four farmers groups involved in participatory plant breeding of maize and forage crops. The objective was to understand functions and functioning of these groups and their methods of seed management. Their technical and organizational practices depend on the local context although experiences from other groups and researchers working with them are used. There is therefore not a single model for collective management of agrobiodiversity to be promoted in every conditions. On the other hand, all actors of these groups develop a form of collective intelligence which, together with the genetic diversity of the populations they manage, ensures a great adaptation capacity to the global changes underway. These are valuable initiatives to support an agro-ecological transition of agriculture, providing plants adapted to multiple contexts and growing conditions.
Conserver la maîtrise des semences est un enjeu de souveraineté alimentaire. Après que leur gestion ait été majoritairement déléguée au secteur privé en France, des collectifs d’agriculteurs développent de nouveaux modes de gestion de la biodiversité cultivée depuis une quinzaine d’années. Le projet ProABiodiv (2012-2015) s’est intéressé à ces nouveaux modes de gestion en prenant l’exemple de 4 collectifs impliqués dans des programmes de sélection participative du maïs et des cultures fourragères. L’objectif était de comprendre les fonctions et le fonctionnement de ces collectifs ainsi que leurs modes de gestion des semences. Les pratiques et la façon de s’organiser dépendent du contexte local, tout en s’inspirant des expériences d’autres collectifs et des chercheurs qui travaillent avec eux. Il n’y a donc pas un modèle unique de gestion collective de l’agrobiodiversité à promouvoir. En revanche, les acteurs de ces collectifs développent tous une forme d’intelligence collective qui, avec la diversité génétique des populations qu’ils gèrent, assure une formidable capacité d’adaptation à l’ensemble des changements globaux en cours. Ce sont des initiatives précieuses pour accompagner la transition agroécologique de l’agriculture, en fournissant des plantes adaptées à de multiples contextes et conditions de culture.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017_Rey_Innovations Agronomiques_1.pdf (631.32 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01604567 , version 1 (25-05-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Frédéric Rey, Laurent Hazard. Gestion collective de la biodiversité cultivée : étude d’initiatives locales. Innovations Agronomiques, 2017, 55, pp.247-256. ⟨10.15454/1.5137784730122622E12⟩. ⟨hal-01604567⟩
76 View
61 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More