Transactions économiques et marquage des frontières autour des "copropriétés fermées" à Buenos Aires - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Espaces et sociétés (Paris, France) Year : 2013

Transactions économiques et marquage des frontières autour des "copropriétés fermées" à Buenos Aires

Abstract

Comme dans d’autres villes du monde, il existe à Buenos Aires une classification résidentielle récente qui distingue les « copropriétés fermées » des « copropriétés non fermées ». Plutôt que d’aborder les « copropriétés fermées » comme des enclaves, cet article restitue le caractère « indigène » de cette classification et s’interroge sur le type de relations qui l’accompagne. Dans une démarche ethnographique, l’article montre que, contrairement à ce que suppose la notion d’enclave, le classement des immeubles comme « copropriétés fermées » ne repose pas sur l’absence de rapports entre leurs habitants et l’extérieur, mais sur la manière dont ces rapports – en particulier entre les habitants et les employés des copropriétés – sont gérés en interne. Cet article propose une approche de ce sujet sous l’angle des changas – les travaux et services que les employés des copropriétés effectuent à titre individuel pour les habitants dans le cadre d’une relation personnelle – afin de dévoiler les enjeux de légitimation de cette classification.
No file

Dates and versions

hal-02642459 , version 1 (28-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02642459 , version 1
  • PRODINRA : 262453

Cite

Eleonora Elguezabal. Transactions économiques et marquage des frontières autour des "copropriétés fermées" à Buenos Aires. Espaces et sociétés (Paris, France), 2013, 155, pp.49-62. ⟨hal-02642459⟩

Collections

INRA INRAE CESAER
10 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More