La gestion publique des ressources foncières : entre évaluation de la rareté et choix d’usages - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Revue des régions arides Year : 2013

La gestion publique des ressources foncières : entre évaluation de la rareté et choix d’usages

Abstract

The public administration of the land resources consists in choosing one or more social function, for spaces where competing uses are present. It is a managerial purpose of the relative scarcity resulting from this competition. For example, the oasis of Gabes is an agricultural area. Borders can be urbanized for the population needs. In a same time, it’s possible to recreate irrigated perimeters elsewhere to relocate excluded agriculture. So, there is not absolute scarcity of land to produce food. However, the heritage character of this coastal oasis makes irreversible the loss of this space and creates a social value that the public administration must take into account to choose its management. From this point of view, we propose an economic method to treat on a hierarchical basis local stakes, in a general aiming methodology. It’s a gap analysis of the public action has regard to the expressed social purposes. The example of a French area (Provence) illustrates our proposal: public policies seek to undervalue the impact of the anthropization on the biodiversity. On the other hand, zonings that effectively protect ecosystems are rather far away from the anthropogenic disturbance (cities). The development of a local consensus on the suburban area uses would make it possible the local government agencies to take a part in affective public actions.
La gestion publique des ressources foncières revient à faire le choix d’une ou plusieurs fonction(s), pour des espaces susceptibles d’avoir un certain nombre d’usages concurrentiels. Il s’agit de gérer une rareté relative issue de la concurrence entre des usages possibles d’un même lieu. Par exemple, l’oasis de Gabes est une zone agricole. Certaines franges peuvent être urbanisée pour permettre l’extension de la ville. En même temps, il est possible de recréer des périmètres irrigués ailleurs et d’y relocaliser la production agricole. Il n’existe donc pas, formellement, de rareté absolue de la terre pour la fonction de production de biens alimentaires. En revanche, le caractère emblématique de l’oasis littoral de Gabes rend irréversible la destruction de cet espace précis et génère une valeur sociale particulière que la collectivité doit prendre en compte pour réaliser son choix de gestion. Dans cette perspective, nous proposons une méthode issue de l’analyse économique qui permet à la fois de hiérarchiser des enjeux locaux et d’inscrire le dispositif dans une méthodologie à visée plus générale. Il s’agit de réaliser une analyse économique des carences de l’action publique eu égard aux finalités sociales exprimées. Un exemple pris au sein d’une région française (la Provence) illustre notre proposition : des politiques publiques cherchent à minorer l’impact de l’anthropisation sur la biodiversité alors que les zonages qui permettraient de protéger efficacement les milieux naturels sont plutôt éloignées des sources de perturbation (les villes). L’élaboration d’un consensus local sur la destination des espaces périurbain permettrait aux collectivités locales de participer à la mise en œuvre d’actions publiques efficaces.
Fichier principal
Vignette du fichier
La gestion publique des ressources foncières : entre évaluation de la rareté et choix d’usages_1 (3 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02645386 , version 1 (29-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02645386 , version 1
  • PRODINRA : 208055

Cite

Jean-Sauveur Ay, Claude Napoleone. La gestion publique des ressources foncières : entre évaluation de la rareté et choix d’usages. Revue des régions arides, 2013, 30 (1), pp.177-190. ⟨hal-02645386⟩
20 View
12 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More