Etude des conditions de proliférations végétales dans la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy (Rhône) : suivi 2007 - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Reports Year : 2008

Etude des conditions de proliférations végétales dans la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy (Rhône) : suivi 2007

Abstract

A la suite des inventaires biologiques réalisés sur les bassins de la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy au cours des années antérieures, il est apparu important, durant la période végétative 2007, de poursuivre les investigations sur les cortèges algaux présents afin d'améliorer leur gestion. Le programme initialement prévu pour 2007 comprenant des mises en assec n'a pas pu être mis en ½uvre du fait de travaux de dragage du Vieux-Rhône en amont des pompages alimentant la barrière hydraulique. Les fortes turbidités du Vieux-Rhône ont considérablement limité les alimentations des bassins. Le suivi s'est intéressé à la physico-chimie des eaux des bassins et à la dynamique du développement des algues, algues macroscopiques et phytoplancton, au sein des 4 types de bassins au cours de 10 campagnes de mesures effectuées entre fin mai et début octobre. Malgré le peu de données disponibles, les évolutions des paramètres de physico-chimique sont similaires entre le pré-bassin 1.1 et les bassins 2.2 et 4.2. Elles démontrent le lien direct entre eux puisque l'eau alimentant ces bassins provient du pré-bassin 1.1. En termes de physico-chimie ce pré-bassin joue donc un rôle important dans le comportement des bassins qu'il alimente. Les teneurs en pigments chlorophylliens sont toujours très faibles, inférieures à 5 µg/l et le bassin 4.2 s'avère le plus productif. La transparence des eaux n'est pas un paramètre discriminant car le fond des bassins a toujours été visible. Les communautés phytoplanctoniques rencontrées sont dans l'ensemble assez peu diversifiées, comportant seulement 13 taxons maximum. On observe que les richesses et les répartitions au sein des groupes algaux sont très comparables pour chacune des campagnes entre le pré-bassin 1.1 et les bassins 2.2 et 4.2. Le pré-bassin joue également un rôle de bassin de culture permettant l'ensemencement des bassins situés en aval. Ces communautés sont dominées par des diatomées et quelques algues vertes. Les cyanobactéries sont très peu présentes, seulement de façon significative sur le bassin 2.2 en fin de période estivale. Les algues macroscopiques n'ont été observées que lors de 3 campagnes et sur 4 bassins. Elles sont constituées majoritairement d'une cyanobactérie, Oscillatoria sp. et d'une chlorophycées, Zygnema sp.. Enfin, les longues périodes d'assec dues aux travaux dans le vieux-Rhône, ont entrainé le développement dans les bassins de plantes à fleurs terrestres dont la sénescence lors de la remise en eau contribue à l'enrichissement des bassins et au colmatage des massifs filtrants. D'une manière générale, les bassins de la barrière hydraulique sont très sensibles à l'état physico-chimique et biologique des eaux du Vieux-Rhône mais surtout sous l'influence directe des pré-bassins d'alimentation : une attention particulière devrait être portée sur ces derniers afin de mieux en comprendre l'influence.
No file

Dates and versions

hal-02590416 , version 1 (15-05-2020)

Identifiers

Cite

Christophe Laplace-Treyture, Alain Dutartre. Etude des conditions de proliférations végétales dans la barrière hydraulique de Crépieux-Charmy (Rhône) : suivi 2007. irstea. 2008, pp.23. ⟨hal-02590416⟩

Collections

IRSTEA LARA INRAE
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More