Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Dispersion et persistance de la biodiversité dans la trame forestière. Premiers résultats

Résumé : La trame verte et bleue (TVB) doit permettre aux espèces de migrer au sein des paysages, en particulier sous la contrainte climatique. La TVB est cependant sujet de controverses scientifiques, en particulier sur la proportion d'espèces effectivement limitées dans leur distribution par leur capacité de dispersion et sur l'efficacité des corridors à maintenir la biodiversité dans un paysage. Dans ce contexte, le projet DISTRAFOR vise à appréhender comment la qualité et l’organisation spatio-temporelle de la trame forestière influencent la distribution et la dynamique de la biodiversité forestière. Un premier volet du projet explore cette influence sur la flore forestière du Bassin parisien (bases de données IFN et CBNBP) en testant différentes théories (métapopulations, théorie de la niche, modèles neutres). Un deuxième volet explore la sensibilité à la fragmentation actuelle et passée des coléoptères saproxyliques et de la faune du sol. Un dernier volet explore l'effet du mode de formation des forêts récentes (nucléation ou accrétion) et de leur distance par rapport aux forêts anciennes sur la composition floristique. Les premiers résultats, obtenus en Lorraine dans le cadre du troisième volet, montrent des différences nettes de diversité et de composition floristique entre les forêts récentes agrégées et nucléées, notamment pour les espèces typiques de forêt ancienne. Les forêts agrégées présentent une diversité et une composition en espèce de forêt ancienne intermédiaire entre les forêts anciennes et les forêts récentes nucléées. Bien que la continuité spatiale favorise la recolonisation des forêts récentes agrégées, l’effet de la distance n’a put clairement être mis en évidence. Cet effet semble se faire sentir à des échelles plus fines que celle envisagées dans le protocole et nous ne permettent pas de dissocier son effet de l’effet de la continuité. Ses premiers résultats, bien qu’incomplet, montrent qu’il faut raisonner la mise en place des corridors en fonction de la répartition des forêts anciennes dans le paysage, et non pas de la seule distribution spatiale des massifs et îlots forestiers.
Keywords : FRAGMENTATION
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02596919
Contributor : Migration Irstea Publications Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, May 15, 2020 - 9:49:25 PM
Last modification on : Wednesday, February 17, 2021 - 3:32:24 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02596919, version 1
  • IRSTEA : PUB00035159

Collections

Citation

Frédéric Archaux, Sandrine Chauchard, J.L. Dupouey, Flavien Lamiche. Dispersion et persistance de la biodiversité dans la trame forestière. Premiers résultats. Colloque IALE, 5èmes Journées Françaises de l’Ecologie du Paysage, Nov 2011, Aix-en-Provence, France. pp.23. ⟨hal-02596919⟩

Share

Metrics

Record views

35