Analyse des dysfonctionnements des LSPR de la station d’Esternay - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Reports Year : 2013

Malfunction analysis of the sludge drying reed beds system of Esternay plant

Analyse des dysfonctionnements des LSPR de la station d’Esternay

Pascal Molle

Abstract

L’analyse de conception et de fonctionnement des LSPR de la station d’Esternay permet de faire ressortir plusieurs éléments responsables des dysfonctionnements observés. Sans pouvoir hiérarchiser précisément l’impact des différents facteurs sur les performances on retiendra principalement les éléments suivant : •Au niveau de la conception, l’absence de couche de sable superficielle a conduit à une migration plus importante de solides à l’intérieur du gravier, réduisant les transferts d’oxygène par le fond du filtre. De plus la mise en charge régulière du fond des filtres, nuit également à cette oxygénation. Cette oxygénation par le fond est pourtant une condition fondamentale au bon fonctionnement du système. •Au niveau de la gestion, on retiendra principalement des charges non adaptées pour un développement optimum des roseaux et pour l’obtention de bonnes siccités. Les surcharges importantes opérées en début de vie des lits et pendant la reprise après curage, ainsi que les périodes de repos prolongées trop longues, ont conduit à des conditions de saturation des dépôts néfastes à une bonne minéralisation aérobie des boues. On notera également, un fractionnement des alimentations au sein d’une journée, ne permettant pas d’optimiser les vitesses d’infiltration et donc le drainage de l’eau libre. Si, compte tenu des charges à traiter, il serait intéressant de fractionner le nombre de lit, ou d’ajouter un lit supplémentaire pour réduire la charge à 40 kgMES/m²/an, on peut également faire des propositions de manière à fonctionner sans de trop gros investissements. Cela ne permettra vraisemblablement pas l’obtention de siccités supérieures à 25 % mais pourrait permettre d’atteindre 15 %. Il s’agira de : •Reprendre la cote des canalisations de drainage pour éviter toute obstruction des canalisations et donc toute obstruction à l’oxygénation par le fond des lits, •Faire les alimentations en une bâchée par jour, •De respecter les charges à appliquer en fonctionnement routinier et pendant les phases de reprise au regard du tableau présenté en annexe déjà fourni à l’exploitant pour la reprise du lit2. L’exploitant pourra utiliser la voie de secours (Silo) pour garantir le non dépassement des charges sur les lits. Compte tenu de la présence de matière organique dans le gravier, il n’apparait plus opportun de mettre en place une couche superficielle de sable en surface, la filtration sera effective en surface du gravier compte tenu du taux de matière organique présent dans ce dernier. Cependant, l’exploitant et la commune devra être vigilant à la bonne reprise des roseaux, de manière à savoir si cette présence de matière organique dans le gravier est incompatible avec le bon fonctionnement du système, où s’il est impératif de décaper la partie supérieure de ce gravier afin de repartir sur de bonnes bases. Compte tenu de l’enjeu financier d’une telle opération, il parait intéressant de faire le test sur le lit 2.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
pub00039645.pdf (1.54 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02599140 , version 1 (16-05-2020)

Identifiers

Cite

Pascal Molle. Analyse des dysfonctionnements des LSPR de la station d’Esternay. irstea. 2013, pp.18. ⟨hal-02599140⟩

Collections

IRSTEA LARA INRAE
11 View
10 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More