Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Vers une évaluation de la durabilité des géomembranes en polyéthylène haute densité dans les installations de stockage de déchets non dangereux

Résumé : L’utilisation des géomembranes (GMB) comme barrière d’étanchéité active dans les installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) est aujourd’hui incontournable. La protection de l’environnement et le bien être des riverains, à court terme comme à long terme impose d’assurer l’étanchéité des ISDND, de suivre l’efficacité des barrières d’étanchéité et de prévenir toute contamination. Compte tenu de l’inaccessibilité des GMB enfouies en fond de casier, le seul recours envisageable pour évaluer la limite de fonctionnalité des GMB est de prédire leur durée de vie. Malgré les nombreuses études menées jusqu’à ce jour, le problème de la détermination de la durabilité des GMB dans les ISDND n’est pas totalement résolu. Leurs conditions d’utilisation exposent les GMB à des sollicitations particulières. Souvent en polyéthylène haute densité (PEHD), elles sont en contact avec des lixiviats, liquides produits sous l’action conjuguée de l’eau et de la fermentation naturelle des déchets stockés, dont la composition chimique et biologique est complexe. Parallèlement aux possibles biodégradations, bien que les GMB ne soient pas soumises aux rayonnements UV du soleil, donc aux réactions de photo-oxydation, et soient le plus souvent en contact avec un milieu anaérobie, leur vieillissement par action conjuguée de la température et de l’oxygène (thermo-oxydation) ne doit pas être négligé. En effet, les PEHD peuvent s’oxyder, même dans des milieux confinés et appauvris en oxygène. L’arrêté ministériel du 9 septembre 1997 modifié, impose la mise en place de barrières d’étanchéité en fond et en flancs de chaque casier dans les installations de stockage de déchets non dangereux. Les barrières d’étanchéité sont composées d’une barrière passive constituée de matériaux argileux et d’une barrière de sécurité active comportant une géomembrane et une couche drainante destinée à collecter les lixiviats. Si la règlementation impose également une période de suivi d’au moins 30 ans après la fermeture, qui est une garantie pour limiter les risques de pollution à court terme, le devenir à long terme de la fonction d’étanchéité de la barrière reste une question ouverte et récurrente.
Mots-clés : GMB ISDND PEHD
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02599257
Contributor : Migration Irstea Publications Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, May 16, 2020 - 2:09:57 AM
Last modification on : Tuesday, June 22, 2021 - 3:46:15 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02599257, version 1
  • IRSTEA : PUB00039920

Collections

Citation

F. Farcas, N. Touze Foltz. Vers une évaluation de la durabilité des géomembranes en polyéthylène haute densité dans les installations de stockage de déchets non dangereux. Environnement & Technique, 2014, pp.7. ⟨hal-02599257⟩

Share

Metrics

Record views

66