Etude de la contamination atmosphérique par les pesticides à l'aide d'échantillonneurs passifs de type PUF (Polyurethane Foam) : application à l'étude de vergers de pommiers - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2017

Study of atmospheric contamination by pesticides using PUF (Polyurethane Foam) passive samplers: application to the study of apple orchards

Etude de la contamination atmosphérique par les pesticides à l'aide d'échantillonneurs passifs de type PUF (Polyurethane Foam) : application à l'étude de vergers de pommiers

Abstract

La France, dont plus de la moitié du territoire est dédiée à l'agriculture, se situe au premier rang européen et au cinquième rang mondial des utilisateurs de pesticides agricoles. L'importance de ce secteur et de l'usage de substances chimiques pour accroître la productivité au cours des dernières décennies suscitent des interrogations tant du point de vue environnemental que de celui de la santé publique. Un rapport récent de l'ANSES montre la nécessité de mettre en oeuvre de nouveaux outils et une surveillance nationale des pesticides dans l'air ambiant. En effet, la connaissance des niveaux de contamination en pesticides dans l'atmosphère demeure toujours partielle et hétérogène. De plus, une stratégie spatio-temporelle d'échantillonnage est nécessaire pour l'étude des impacts des pesticides sur l'Environnement et sur la Santé Humaine. Le projet CANEPA (Cancers et Expositions aux pesticides Agricoles ; IdEx U Bordeaux) vise à caractériser la contamination externe des agriculteurs et la contamination environnementale par les pesticides en arboriculture. La technique de l'échantillonnage passif s'est largement développée ces 20 dernières années. Elle permet le suivi de polluants dans l'environnement et peut-être appliquée à l'eau, l'air ou encore le sol. Les échantillonneurs passifs présentent l'avantage d'intégrer la contamination du milieu pendant une période d'exposition donnée et d'abaisser les limites de détection grâce à l'accumulation des substances. Ces outils de surveillance ne nécessitent pas d'énergie et permettent un déploiement spatio-temporel plus pertinent. Au cours de ce projet, un suivi annuel par échantillonnage passif à l'aide de mousses en polyuréthane (PUF) a été mis en place début 2017 au sein d'une exploitation de pommiers pour un suivi des concentrations en pesticides dans l'air intérieur et extérieur afin de mieux comprendre l'exposition des travailleurs agricoles. L'analyse des différents échantillons du projet permettra de déterminer les débits de prélèvements des pesticides détectés dans l'air ambiant. De plus, les basses limites de quantification obtenues au cours des développements analytiques permettent un suivi très large de ces composés.
No file

Dates and versions

hal-02607250 , version 1 (16-05-2020)

Identifiers

Cite

G. Duporte, J. Gaillard, E. Baron, K. Le Ménach, Pierre Pardon, et al.. Etude de la contamination atmosphérique par les pesticides à l'aide d'échantillonneurs passifs de type PUF (Polyurethane Foam) : application à l'étude de vergers de pommiers. Réseau d'Écotoxicologie Terrestre et Aquatique, Dec 2017, Alixan, pp.2. ⟨hal-02607250⟩
67 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More