Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Mise au point de l'IDGF pour l'évaluation de l'état écologique des cours d'eau de Guyane Française

Résumé : La Directive Cadre sur l'Eau (DCE) impose aux états membres de l'Union Européenne un suivi de la qualité écologique de leurs masses d'eau utilisant différents compartiments biologiques-clés du milieu aquatique. Cette obligation doit aussi s'appliquer dès que possible dans certains territoires ultramarins des Pays-Membres, dont les DOM Français. La Guyane Française, située en zone équatoriale dans la partie Amazonienne de l'Amérique du Sud, est donc soumise à cette obligation. Cependant, une difficulté locale particulière se pose ici pour la mise au point d'outils de bio-indication, du fait de son isolement vis-à-vis d'autres zones équatoriales qui a occasionné un fort endémisme et un important déficit de connaissance des espèces locales. Sur le plan local, les cours d'eau sont officiellement évalués depuis début 2016 à partir d'un dispositif d'évaluation diatomique transitoire reposant sur une adaptation locale de l'IPS (Coste, 1982), indice diatomique mondial dont certains profils spécifiques se trouvent en décalage avec les conditions locales et dont d'autres, pour raison de fort endémisme, n'existent pas forcément (avec un recours fréquent à l'utilisation du profil au genre). Le présent programme, mené dans le cadre d'un partenariat entre Irstea et les Bureaux d'Etude Asconit (tombé depuis en faillite) et Hydreco Guyane, avec le soutien de l'AFB, de l'Office de l'Eau Guyane et de la DEAL Guyane, avait donc pour but de mettre au point un nouvel indice diatomique adapté aux conditions particulières de Guyane, à partir de jeux de données abiotiques et diatomiques acquis localement. Des doublets de données acquises entre les années 2012 et 2017 sur 189 sites différents, dans le cadre des réseaux de surveillance et d'études particulières, ont ainsi servi à la prise de connaissance des gradients abiotiques présents sur les systèmes naturels de ce département, ainsi des gradients de pollution occasionnés par différentes activités anthropiques (agriculture, urbanisation, pollutions domestiques et industrielles, foresterie, carrières, orpaillage...). La présente communication vise à faire le point avec l'ONB et le Ministère de l'Ecologie / Direction de l'Eau, de la démarche d'élaboration suivie pour la genèse du nouvel outil indiciel (l'Indice Diatomique de Guyane Française, ou IDGF) produit dans le cadre de cu programme "Mise au point d'un nouvel indice diatomique pour les cours d'eau de Guyane" (Fiche-Action AFB-Irstea N° 87 (2017-2018), à partir de données strictement issues de Guyane. Cette réunion a par ailleurs l'objectif d'organiser les opérations utiles pour le transfert de ce nouvel outil vers le domaine opérationnel, dans le cadre d'une nouvelle Fiche-Action ONB-INRAE N°3 : "Transfert Opérationnel de l'IDGF" (2019-2021). En tirant les enseignements des démarches d'élaboration des précédents indices diatomiques mis en place dans le contexte d'autres DOM-COM (Réunion, Antilles, Nouvelle-Calédonie), une méthodologie efficiente et bien adaptée au contexte Guyanais a été développée en se basant sur : 1) une réduction du nombre de taxons pris en compte dans les assemblages (sur 1648 taxons différents identifiés au cours de ce programme, 446 taxons "indiciels" sont effectivement pris en compte dans le calcul du nouvel IDGF) et 2) la recherche de taxons d'alerte, qui ont pu être sélectionnés à l'aide du logiciel TITAN vis-à-vis de 11 mono-gradients environnementaux (DBO5, PO4, NO3, NH4 etc...). L'outil mobilise et agrège les résultats des métriques unitaires de réponse des communautés diatomiques aux 11 paramètres abiotiques susceptibles de subir une altération en liaison avec les différentes catégories d'impacts anthropiques rencontrés en Guyane. Sa formulation finale est donc multimétrique. Outre la mesure de la déviation d'état écologique telle que requise par la mise en application de la DCE, la construction de cet indice ouvre vers une utilisation directe pour le diagnostic plus détaillé d'impact(s) anthropique(s), à partir d'une utilisation cohérente de la même information que celle utilisée pour l'évaluation. Selon l'avis des experts locaux, ce nouvel outil donne des résultats cohérents et plus pertinents que l'IPS par rapport au contexte naturel et aux activités anthropiques rencontrés en Guyane.
Mots-clés : IDGF IDGF GUYANE FRANÇAISE
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02610236
Contributor : Migration Irstea Publications <>
Submitted on : Saturday, May 16, 2020 - 7:19:46 PM
Last modification on : Tuesday, September 7, 2021 - 3:44:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02610236, version 1
  • IRSTEA : PUB00064297

Collections

Citation

François Delmas, D. Carayon, A. Eulin Garrigue, R. Vigouroux. Mise au point de l'IDGF pour l'évaluation de l'état écologique des cours d'eau de Guyane Française. 1ère réunion du Comité de Pilotage de la Fiche-Action ONB-INRAE Transfert de l'IDGF, Jan 2020, Vincennes, France. pp.36. ⟨hal-02610236⟩

Share

Metrics

Record views

42