Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’effet mâle, une méthode alternative pour la synchronisation en vue de l’insémination des petits ruminants

Résumé : La saisonnalité de la reproduction et le progrès génétique sont des enjeux majeurs pour les filières de petits ruminants. Le traitement hormonal d’induction et de synchronisation de l’œstrus et de l’ovulation est aujourd’hui la pratique la plus efficace pour désaisonner la reproduction et grouper les chaleurs. De plus, l’utilisation de ces traitements hormonaux est le plus souvent associée à l’Insémination Animale (IA), un outil incontournable pour les schémas de sélection. Pour répondre à des objectifs de durabilité des pratiques d’élevage, le recours à « l’effet mâle » pour l’IA hors saison sexuelle est une solution. Cet article expose les dernières avancées sur les protocoles d’IA après effet mâle chez les ovins et les caprins sans utilisation d’hormone. Puisque le degré de synchronisation des ovulations et des chaleurs induites par effet mâle est moindre comparé à la synchronisation hormonale, ces nouveaux protocoles font appel à la détection des chaleurs pour déterminer à quel moment et quelles femelles inséminer. L’appropriation par les éleveurs de cette « autre façon » de pratiquer l’IA s’accompagnera de changements dans leur organisation du travail, qui pourront être facilités grâce à l’utilisation de nouveaux dispositifs permettant la détection automatisée des chaleurs.
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02619192
Contributor : Migration Prodinra <>
Submitted on : Monday, May 25, 2020 - 4:27:51 PM
Last modification on : Wednesday, May 19, 2021 - 3:39:39 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02619192, version 1
  • PRODINRA : 454701

Citation

Sandrine Freret, Alice Fatet, Nathalie Debus, Maria-Teresa Pellicer-Rubio. L’effet mâle, une méthode alternative pour la synchronisation en vue de l’insémination des petits ruminants. Bulletin des G.T.V., 2018, pp.25-34. ⟨hal-02619192⟩

Share

Metrics

Record views

819