Les politiques de revalorisation du travail manuel (1975-1981) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Agone - Histoire, Politique et Sociologie Year : 2011

Les politiques de revalorisation du travail manuel (1975-1981)

(1) , (2)
1
2

Abstract

« Maintenant la priorité est aux travailleurs manuels ! » C’est sous ce slogan qu’une politique gouvernementale s’engage en janvier 1976 sous l’impulsion de Lionel Stoléru, nommé par Valéry Giscard d’Estaing secrétaire d’État à la Condition des travailleurs manuels. Il se retrouve ainsi au cœur d’une vaste campagne de valorisation médiatique en direction de « ceux qui travaillent avec leurs mains » : il évoque leur sort dans les journaux ou lors de débats télévisés, mais aussi à l’occasion de rencontres organisées avec des ouvriers dans le cadre d’un tour de France des usines ou lors de la remise de la médaille du meilleur ouvrier de France. Les discours publics sur les formes d’opposition entre travail « intellectuel » et « manuel » sont bien sûr bien plus anciens ; mais ils semblent toutefois subitement (re)devenir d’actualité dans une conjoncture marquée par les débats publics autour de la « crise » et par les différentes stratégies gouvernementales et patronales de réponse aux conflits sociaux qui éclatent dans le sillage de mai-juin 68.
Not file

Dates and versions

hal-02644558 , version 1 (28-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02644558 , version 1
  • PRODINRA : 45075

Cite

Sylvain Laurens, Julian Mischi. Les politiques de revalorisation du travail manuel (1975-1981). Agone - Histoire, Politique et Sociologie, 2011, 46, pp.33-64. ⟨hal-02644558⟩
33 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More