Ecrire l'évènement : le travail agricole mis en mémoire - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 2004

Writing down events: Stocking farmers, activities in memory

Ecrire l'évènement : le travail agricole mis en mémoire

Abstract

Pieces of writing about work can be taken to be a cognitive resource for action, especially when the way to act cannot be fully stated beforehand. To prove this, a pragmatic interpretation is proposed of the interactions between writing and cognition in agriculture, a sector where keeping an agenda is a widespread but seldom studied practice. After describing the diversity of the information (mainly technical or economic) that farmers noted from day to day, the functions of remembering on-the-job events are described in relation to farming activities: how this memory serves to follow up on activities, to think about what should be done and when. This detailed study of how agendas are actually used sheds light on the means available to farmers for managing their activities. Sometimes, writing serves to codify operations; sometimes, to make plans and assessments; and sometimes, to routinize an activity. In general, it helps stabilize the farmer's work environment, splintered as it is among various places and schedules.
Nathalie Joly Laboratoire de recherche sur les innovations socio-techniques et organisationnelles en agriculture (Listo) de l'INRA-SAD, Enesad, BP 87 999, 21079 Dijon cedex, France Résumé Les écrits du travail peuvent être considérés comme des ressources cognitives pour l'action, particulièrement lorsque les manières d'agir ne peuvent être complètement spécifiées a priori. Pour soutenir ce point de vue, l'article propose une lecture pragmatique des interactions écriture-cognition dans le domaine agricole, sachant que la tenue d'agendas y est une pratique répandue, bien que peu étudiée. Après avoir montré la diversité des informations prises en note quotidiennement par des agriculteurs (écritures à dominante technique, économique, historique), l'auteur décrit les fonctions remplies par la mémoire événementielle du travail dans la conduite des cultures : comment celle-ci permet de tenir le fil de l'activité, de délibérer sur ce qu'il convient de faire et à quel moment. L'étude fine des usages de l'agenda permet d'identifier les différentes prises dont les scripteurs disposent dans la gestion de leur activité : tantôt l'écrit soutient la codification des opérations de travail, tantôt leur planification et évaluation, tantôt encore leur routinisation. De façon générale, il contribue à stabiliser l'environnement de travail de l'agriculteur, particulièrement éclaté en divers lieux et diverses temporalités

Dates and versions

hal-02681018 , version 1 (31-05-2020)

Identifiers

Cite

Nathalie Joly. Ecrire l'évènement : le travail agricole mis en mémoire. Sociologie du Travail, 2004, 46, pp.511-527. ⟨10.1016/j.soctra.2004.09.005⟩. ⟨hal-02681018⟩

Collections

INRA INRAE
20 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More