Génétique et adaptation chez les poissons : domestication, résistance au stress et adaptation aux conditions de milieu - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Journal Articles Productions Animales Year : 2002

Genetics of adaptation in fish: effects of domestication, stress resistance and adaptation to the environment

Génétique et adaptation chez les poissons : domestication, résistance au stress et adaptation aux conditions de milieu

Abstract

The genetic variation of the adaptation of fish to their farm environment is an important topic in the question of farm animal welfare. Three main aspects are studied: (i) the question of domestication, which is ongoing or to be done in many fish species; domesticated fish are better adapted to farming (better access to feed, less stress-sensitive), but lose some behaviours which are useful in the wild (predator avoidance); (ii) selection for stress resistance, which is efficient and seems to have some effects quite similar to those of domestication; (iii) adaptation to the environment, the genetic component of which seems quite important. From all the data studied, it seems possible to select fish which Rill be better adapted to farming. However, the high environmental sensitivity of fish will make the integration of the genotype by environmental interactions necessary when studying the effects of breeding practices on adaptation.
Les variations génétiques de l’adaptation au milieu d’élevage chez les poissons sont un objet d’étude important dans le cadre des problématiques liées au bien-être en élevage. Trois aspects principaux sont distingués. Tout d’abord la question de la domestication, importante car encore en cours ou à faire sur beaucoup d’espèces : les poissons domestiqués se montrent mieux adaptés à l’élevage (plus aptes à se nourrir, moins stressables), mais perdent des comportements utiles en milieu naturel (fuite devant les prédateurs). Ensuite la sélection pour la résistance aux conditions stressantes : cette sélection est efficace et semble avoir au moins pour partie des effets comparables à la domestication. Enfin, l’adaptation aux conditions de milieu et d’élevage, dont la composante génétique semble relativement importante. Il semble possible d’après l’ensemble de ces données de sélectionner des animaux qui seront mieux adaptés à leur milieu d’élevage. Cependant, la sensibilité des poissons à leur milieu et la variabilité de ces milieux impliquent des approches intégrant les interactions génotype-milieu dans l’étude de l’effet des pratiques d’élevage sur l’adaptation des animaux.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
Prod_Anim_2002_15_5_06_1.pdf (467.88 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02682426 , version 1 (01-06-2020)

Identifiers

Cite

Marc Vandeputte, Patrick Prunet. Génétique et adaptation chez les poissons : domestication, résistance au stress et adaptation aux conditions de milieu. Productions Animales, 2002, 15 (5), pp.365-371. ⟨10.20870/productions-animales.2002.15.5.3716⟩. ⟨hal-02682426⟩
192 View
220 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More