Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Dans quels systèmes de culture les adventices résiduelles peuvent-elles réduire la lixiviation du nitrate et l’érosion des sols ?

Résumé : Si les adventices sont un bioagresseur majeur des cultures, elles peuvent également fournir des services bénéfiques pour les agroécosystèmes. Cette étude, basée sur l’utilisation d’un modèle de simulation, vise à identifier les déterminants de deux bénéfices environnementaux dus aux adventives. Les résultats montrent que la contribution de la flore adventice résiduelle pour réduire la lixiviation du nitrate et l’érosion des sols sont davantage influencés par les techniques culturales, que par les caractéristiques biologiques des espèces adventices. Le travail du sol et la rotation des cultures sont les techniques culturales les plus influentes. Cette étude identifie quelques combinaisons de techniques culturales qui permettent de favoriser ces bénéfices, tout en limitant les impacts néfastes des adventices sur la production agricole. Elles associent principalement des opérations peu fréquentes de travail du sol, de nature très superficielle, avec une faible proportion de culture d’hiver dans la rotation
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02735635
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mardi 2 juin 2020 - 16:18:00
Dernière modification le : vendredi 23 octobre 2020 - 21:48:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-02735635, version 1
  • PRODINRA : 474857

Citation

Delphine Moreau, Olivia Pointurier, Bernard Nicolardot, Jean Villerd, Nathalie Colbach. Dans quels systèmes de culture les adventices résiduelles peuvent-elles réduire la lixiviation du nitrate et l’érosion des sols ?. Séminaire final du projet de recherche ANR CoSAC-Gestion des adventices dans un contexte de changement, Jan 2019, Paris, France. article issu d'un poster. ⟨hal-02735635⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38