Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Influence de l'ingestion précoce ou du ratio protéine amidon sur les performances de croissance et le microbiote caecal chez le lapin

Résumé : L’objectif de notre étude était de stimuler l’ingestion solide du lapereau allaité en modulant l’âge d’accès à l’aliment solide granulé (8j vs 18j) ou le ratio protéine/amidon de l’aliment (j18-j42). Dans le lot 1, les lapereaux allaités avaient accès, dès 8j dans le nid, à l’aliment P+A- (protéine digestible 13,5%; amidon 6,8%) ; dans le lot 2, les lapereaux avaient accès au même aliment mais à partir de 18j seulement. Pour le lot 3, les lapereaux étaient nourris à partir de 18 j avec un aliment P-A+ (protéine digestible 9,9%, amidon 8,9%) (17 portées par groupe). Au sevrage (35 j), les lapereaux ont été rationnés à 80% de l’ingestion volontaire. L’état sanitaire a été contrôlé quotidiennement, la production laitière de la lapine a été mesurée 2 fois par semaine, le poids vif et la consommation d'aliment des lapereaux, dans le nid entre 8 et 18j, puis dans la mangeoire (18-35j) ont été mesurés. Le poids relatif des organes, les paramètres fermentaires et la composition du microbiote caecal ainsi que les concentrations d’IgA fécale et d’IgG plasmatique ont été déterminés à 18 et 42 j (n=10 par groupe). Le taux de mortalité n’était pas différent entre les lots (2,8% entre 8 et 35 j ; et 0,4 % entre 35 et 70 j). L’ingestion précoce de granulé (0,75 granulé/lapin/jour 8 et 18j) n’a pas eu d’incidence sur la croissance jusqu’au sevrage des lapereaux. Sur la période 35 – 70 j, le lot 3 présente la croissance la plus élevée (39,5±0,4 g/j), la plus faible est observée pour le lot 2 (37,6 ± 0,4 g/j) tandis que le lot 1 présente une valeur intermédiaire (38,8±0,5 g/j). L’alimentation précoce affecte l’abondance relative de 10 et 20 espèces bactériennes (dont 16 appartiennent à la famille des Ruminococcaceae) à 18 et 42 j respectivement. A 42 j le ratio protéine/amidon de l’aliment modifie l’abondance relative de 45 espèces bactériennes (dont 20 appartiennent à la famille des Lachnospiraceae). L’ingestion précoce ou la qualité de l’aliment impacte modérément le microbiote caecal. Les répercussions sur la maturation du système immunitaire sont en cours d’analyse.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02738253
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mardi 2 juin 2020 - 20:38:20
Dernière modification le : lundi 31 août 2020 - 14:38:02

Fichier

2017_Combes_JRC_2017.p87-90_1....
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : hal-02738253, version 1
  • PRODINRA : 415528

Collections

Citation

Sylvie Combes, S. Ikken, Thierry Gidenne, Elodie Balmisse, Patrick Aymard, et al.. Influence de l'ingestion précoce ou du ratio protéine amidon sur les performances de croissance et le microbiote caecal chez le lapin. 17. Journées de la Recherche Cunicole, Nov 2017, Le Mans, France. 205 p. ⟨hal-02738253⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

10

Téléchargements de fichiers

10