Identification de gènes et de mécanismes moléculaires de la légumineuse modèle Medicago truncatula impliqués dans la résistance partielle à Aphanomyces euteiches - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Poster Year : 2014

Identification de gènes et de mécanismes moléculaires de la légumineuse modèle Medicago truncatula impliqués dans la résistance partielle à Aphanomyces euteiches

Abstract

Aphanomyces euteiches ( Ae ) est un oomycete phytopathogène responsable de la pourriture racinaire du pois. En l’absence de méthode de lutte efficace, l’amélioration génétique de la résistance est la voie de recherche la plus prometteuse. Pour accélérer les études génétiques, un pathosystème entre ce parasite et la légumineuse modèle Medicago truncatula a été développé. L’exploitation de la variabilité naturelle présente dans une collection de 192 accessions montre l’existence de mécanismes de résistance partielle à Ae qui se caractérise par une réduction de la sévé rité des symptômes, plutôt qu’une absence totale de maladie. Une analyse par génétique d’association (GWAS) exploitant le phénotypage de 179 accessions, utilisant des procédures in vitro et en serre et l’utilisation de plus de 5 millions de SNPs, a permis l’identification de deux locus majeurs responsables respectivement de 23 % et 18 % de la variance phénotypique observée 1 . Ces deux locus indépendants codent respectivement une protéine à domaine F - box et un facteur de transcription de type MYB et colocali sent précisément avec le QTL prAe1 2 précédemment détecté après criblage d’une population de lignées recombinantes. Pour aller plus loin dans la compréhension des mécanismes moléculaires sous - jacents à prAe1 les transcriptomes de 5A et 5F, deux lignées quas i - isogéniques portant respectivement les allèles A17 (résistant) et F83 (sensibles) de prAe1 , ont été comparés. Cette étude indique que les deux lignées sont capables de détecter Ae pour monter une réponse de défense précoce, mais que la lignée partielleme nt résistante 5A possède un niveau basal d’expression supérieur pour de nombreux gènes associés à la signalisation, au stress biotique et au métabolisme des flavonoïdes. Des approches biochimiques et microscopiques confirment la plus grande abondance des f lavonoïdes totaux dans les tissus racinaires de 5A avant, et après infection.

Domains

Vegetal Biology
No file

Dates and versions

hal-02740362 , version 1 (02-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02740362 , version 1
  • PRODINRA : 464811

Cite

Maxime Bonhomme, Olivier André, Yacine Badis, Jean-Marie Prosperi, Marie-Laure Pilet-Nayel, et al.. Identification de gènes et de mécanismes moléculaires de la légumineuse modèle Medicago truncatula impliqués dans la résistance partielle à Aphanomyces euteiches. 10. Rencontres de Phytopathologie-Mycologie de la Société Française de Phytopathologie (SFP), Journées Jean Chevaugeon 2014, Jan 2014, Aussois, France. 2014, Journées Jean Chevaugeon 2014. ⟨hal-02740362⟩
79 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More