Influence de la durée d’un traitement progestatif sur la dynamique de croissance des follicules préovulatoires induits par effet mâle chez la brebis Ile de France en anœstrus saisonnier - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2012

Influence of the duration of progesterone treatment on the growth of the pre-ovulatory follicle induced by the ram effect in Ile de france anestrous ewes

Influence de la durée d’un traitement progestatif sur la dynamique de croissance des follicules préovulatoires induits par effet mâle chez la brebis Ile de France en anœstrus saisonnier

Abstract

In order to investigate the effect of the duration of progesterone treatment (12 vs. 2 days) on the growth of the pre-ovulatory follicle induced by ram exposure, an experiment was conducted during the anestrous season in 41 anovulatory ewes of the “Ile de France” breed with 9 sexually active males. The ewes were divided into three homogenous groups: Control group (n=20) received no hormonal treatment, CIDR-2 group (n=11) received a short-term progesterone treatment (intravaginal progesterone release device CIDR for 2 days) and CIDR-12 group (n=10) received a long-term progesterone treatment (CIDR for 12 days), before the introduction of the ram. CIDR was removed 24h before ram introduction (D0). Estrous behavior was recorded twice daily from day 0 to day 4. The quality of the induced cycle (short or normal cycle) was determined based on plasmatic progesterone profiles over 25 days after the ram effect (blood sampling once a day). The parameters of growing dynamics of pre-ovulatory follicles were also analyzed (day of emergence, size at D0, day of ovulation, ovulatory size, the time for follicular growth, growth rate and follicle lifespan) by transrectal ultrasonography. The results show that the duration of the progesterone treatment had no effect on the proportion of ewes ovulating (98%). As expected, all CIDR-treated ewes which ovulated developed a normal cycle. In contrast, most of the ewes from the control group developed a short cycle (80%). Estrous behaviour was observed in all ewes from the CIDR-12 group but only in 2 ewes from the CIDR-2 group. No ewes from the control group exhibited estrous behaviour. The time for follicular growth was greater (P=0.003) in ewes treated with progesterone for 12 days (4.4 ± 0.3 days) than in ewes treated for 2 days (3.2 ± 0.3 days) and untreated ewes (2.9 ± 0.2 days). In the same way, the lifespan was longer (P=0,01) in the CIDR-12 group (5.7 ± 0.3 days) than in the CIDR-2 group (5.1± 0.4 days) and Control group (4.3 ± 0.3 days).These observations were related to the time of ovulation, which occurred later (P=0.08) in the CIDR-12 group (3.2 ± 0.7 days) than in the CIDR-2 group (2.4 ± 0.3 days) and Control group (2.6 ± 0.2 days). However, the other parameters did not differ among groups. These results suggest that a long-term progesterone treatment prior to ram exposure leads to a better maturation of preovulatory follicles induced to ovulate.
Dans le but d’évaluer l’effet de la durée du traitement progestatif (12 jours versus 2 jours) sur la dynamique de croissance des follicules préovulatoires induits par effet mâle, une expérience a été conduite sur 41 brebis anovulatoires de race Ile de France soumises à un effet mâle durant l’anœstrus saisonnier. Ces brebis ont été réparties en trois groupes homogènes : Groupe témoin : aucun traitement préalable (n=20). Groupe traité par des dispositifs vaginaux (CIDR-2) pendant 2 jours : traitement de courte durée (n=11). Groupe traité par des dispositifs vaginaux (CIDR-12) pendant 12 jours : traitement de longue durée (n=10). Le retrait des CIDR est réalisé 24h avant l’introduction des béliers (J0). L’effet mâle a été réalisé avec 9 béliers sexuellement actifs. La détection de l’œstrus est faite deux fois par jour. La durée du cycle induit a été déterminée par un suivi journalier de la progestérone plasmatique. Les paramètres de croissance des follicules préovulatoires induits par le mâle ont été analysés par échographie transrectale. Les résultats montrent que le traitement progestatif appliqué n’a aucune influence sur le pourcentage de brebis qui ovulent (98%). Comme attendu, toutes les brebis prétraitées avec CIDR qui ovulent développent des cycles de durée normale, avec 100% des brebis CIDR-12 qui viennent en chaleur à la première ovulation induite et seulement 20% des brebis CIDR-2. Les brebis témoins quant à elles, présentent majoritairement des cycles courts (80%) et n’expriment pas d’œstrus. La durée de croissance des follicules préovulatoires est plus importante (P=0,003) chez les brebis traitées pendant 12 jours (4,4 ± 0,3 jours) par rapport aux brebis traitées pendant 2 jours (3,2 ± 0,3 jours) et les brebis témoins (2,9 ± 0,2 jours). De la même façon, la durée de vie est prolongée (P=0,01) chez le groupe traité pendant 12 jours (5,7 ± 0,3 jours) par rapport aux groupe traité 2 jours (5,1 ± 0,4) et le groupe témoin (4,3 ± 0,3 jours). Ces résultats sont associés à une ovulation qui a lieu plus tardivement (P=0,08) chez les brebis traitées 12 jours (3,2 ± 0,7 jours) par rapport aux brebis traitées 2 jours (2,4 ± 0,3 jours) et brebis témoins (2,6 ± 0,2 jours). Cependant, les autres paramètres analysés ne différent pas entre groupes. Ces résultats suggèrent que la durée du traitement progestatif préalable à l’effet mâle affecte la qualité des follicules préovulatoires induits et permet une meilleure maturation folliculaire.
No file

Dates and versions

hal-02749225 , version 1 (03-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02749225 , version 1
  • PRODINRA : 179267

Cite

Achraf Adib, Sandrine Freret, Didier Chesneau, Jean-Luc Touze, Philippe Chemineau, et al.. Influence de la durée d’un traitement progestatif sur la dynamique de croissance des follicules préovulatoires induits par effet mâle chez la brebis Ile de France en anœstrus saisonnier. 19. Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants, Institut de l'Elevage (IDELE). Paris, FRA. Institut National de la Recherche Agronomique (INRA)., Dec 2012, Paris, France. ⟨hal-02749225⟩
8 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More