Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Association préférentielle entre les mycorhizes à arbuscules et les pseudomonas saprophytes présentant des systèmes de sécrétion de type III

Résumé : Les systèmes de sécrétion de type III (SST3) permettent aux bactéries à Gram négatif d'établir des interactions cellulaires avec des organismes eucaryotes. La plus grande fréquence de Pseudomonas spp. fluorescents saprophytes présentant des SST3 dans la rhizosphère (Mazurier et al., 2004) comparée au sol suggère leur possible rôle dans les interactions entre ces bactéries et les eucaryotes présents dans la rhizosphère, en particulier plante et champignon. L’objectif de cette étude était de différencier l’effet des racines et des mycorhizes à arbuscules (MA) sur la densité et la diversité des populations de Pseudomonas présentant des SST3. La stratégie adoptée a consisté à comparer les populations de Pseudomonas associées (i) aux racines mycorhizées de Medicago truncatula J5 (Myc+ Nod+ ) et du mutant TRV48 (Myc+ Nod- ), (ii) aux racines non mycorhizées du mutant TRV25 (Myc- Nod- ) cultivés dans le sol de Châteaurenard (France) et (iii) au sol nu correspondant. Cette comparaison a porté sur (i) la fréquence des isolats portant des gènes codant des SST3 (hrcRST), (ii) la diversité de ces séquences et de celle du fond génétique des isolats (BOX-PCR). Les résultats indiquent que la fréquence des isolats présentant des SST3 est significativement plus élevée sur les racines mycorhizées (J5 et TRV48) que sur les racines non mycorhizées (TRV25) ou dans le sol nu. L’étude de diversité des séquences hrcRST a révélé la présence de quatre génotypes dont deux spécifiquement associés aux racines mycorhizées. Les isolats présentant des SST3 ne sont repartis que dans 10 des 65 génotypes BOX-PCR décrits. Les MA ont donc un effet marqué sur les populations présentant des SST3, suggérant leur rôle dans l’interaction bactéries-mycorhizes. Pivato et coll. ont récemment montré qu’une souche modèle de P. fluorescens (C7R12) présentant un SST3 améliore la mycorhization. La contribution du SST3 dans cet effet bénéfique est en cours d’évaluation.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inrae.fr/hal-02757118
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : mercredi 3 juin 2020 - 23:51:50
Dernière modification le : vendredi 12 juin 2020 - 10:43:26

Fichier

JF Mycorhizes 2008 Viollet_1.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02757118, version 1
  • PRODINRA : 188637

Collections

Citation

Amandine Viollet, Thérèse Corberand, Agnès Robin, Christophe Mougel, Philippe Lemanceau, et al.. Association préférentielle entre les mycorhizes à arbuscules et les pseudomonas saprophytes présentant des systèmes de sécrétion de type III. Journées Francophones Mycorhizes, Sep 2008, Dijon, France. 47 p. ⟨hal-02757118⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

19

Téléchargements de fichiers

16