Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La maîtrise du ruissellement érosif en Haute-Normandie, France

Résumé : En Haute-Normandie et plus particulièrement dans le Pays-de-Caux, le ruissellement boueux est à l'origine de graves problèmes touchant de larges pans de la société : agriculteurs (ravines, recouvrement de cultures), communes (routes coupées), privés (caves inondées), gestionnaires de l'eau (turbidité liée à des communications entre la surface et la nappe exploitée pour l'eau potable). Après une phase de traitement curatif du problème (aménagements hydrauliques) orchestrée et financée par les départements au niveau des collectivités locales, il est apparu nécessaire d'associer à ce volet curatif un volet préventif visant à réduire le ruissellement boueux en provenance du territoire agricole. Depuis 1984, l'UMR SAD : APT INRA/INA P-G étudie le ruissellement érosif dans cette région en collaboration avec des partenaires scientifiques (INRA, CNRS) ainsi que des acteurs et des institutions locales. Nous avons commencé par identifier et caractériser les systèmes érosifs présents dans cette région que l'on peut considérer comme représentative des zones limoneuses du nord-ouest de l'Europe. Au cours de cette analyse, nous avons pu mettre en évidence le rôle déterminant de la structure hydrographique des bassins versants cultivés. Ces études ont montré aussi que les pratiques agricoles ont une forte influence sur cette structure, en fixant la nature des cultures et la date des travaux agricoles (effet des systèmes de culture sur l'évolution au cours du temps de l'aptitude à ruisseler), et en imprimant à la surface du sol un réseau de traces de roue susceptible de conduire le ruissellement. Elles ont permis également une quantification du ruissellement et de l'érosion à différentes échelles spatiales (parcelles, bassins versants). A partir de résultats issus d'expérimentations au champ et au laboratoire, nous avons cherché à modéliser les processus et à caractériser les effets, sur le ruissellement et l'érosion, de différentes modalités de conduite des cultures et des inter cultures. Les données recueillies ont servi à élaborer un modèle de ruissellement et d'érosion (STREAM) qui peut être utilisé pour repérer les zones à risque et simuler les effets de modifications dans certaines façons culturales, la disposition des parcelles, les sens de travaux. A partir d'enquêtes nous avons commencé à étudier les possibilités d'intégrer dans le fonctionnement des exploitations agricoles, des systèmes de culture réduisant les risques de ruissellement érosif (marges de manoeuvre dans la réorganisation spatiale des successions de culture et l'introduction de façons culturales supplémentaires). En effet, la maîtrise de ce phénomène est progressivement apparue relever d'une gestion collective. C'est pourquoi nous avons engagé des études sur la perception qu'ont les différents acteurs sociaux de ce phénomène et les actions qu'ils peuvent entreprendre pour le maîtriser collectivement au sein des bassins versants. Après une évocation rapide des processus en jeu et des dégâts rencontrés, nous présenterons successivement trois aspects de nos recherches : la caractérisation de l'impact des techniques culturales sur le ruissellement à la parcelle, la construction d'un modèle STREAM avec quelques exemples de simulation, l'analyse des modes de gestion collective des bassins versants.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-02759297
Contributor : Migration Prodinra <>
Submitted on : Thursday, June 4, 2020 - 4:24:37 AM
Last modification on : Tuesday, June 22, 2021 - 3:51:13 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02759297, version 1
  • PRODINRA : 300

Collections

Citation

Véronique Souchère, P. Martin, Alexandre Joannon. La maîtrise du ruissellement érosif en Haute-Normandie, France. Journée d'étude, May 2002, Namur, Belgique. ⟨hal-02759297⟩

Share

Metrics

Record views

25