Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Approche génomique de la formation du bois chez le peuplier

Résumé : La formation du bois ou xylogenèse résulte d'un processus de différenciation complexe, initié par des divisions cellulaires au niveau du cambium, une couche cellulaire méristématique présente sur toute la hauteur de l'arbre, sous l'écorce. Les nouvelles cellules formées passent ensuite par une phase d'élongation, avant de subir une maturation, caractérisée par la lignification des parois. Ce processus de différenciation se produit selon un gradient allant du cambium jusqu'au centre de la tige. Le bois est donc un tissu complexe, avec une organisation spatiale bien particulière, qui lui confère ses propriétés. Les caractéristiques anatomiques et chimiques du bois peuvent être également fortement modifiées sous l'influence de l'environnement. Par exemple, quand un arbre penche, du bois de réaction se forme en réponse à des stimuli gravitationnels et mécaniques. La variabilité et l'hétérogénéité du bois, et en conséquence ses propriétés, résultent au moins en partie de l'expression concertée d'un grand nombre de gènes. Pour accroître nos connaissances sur la formation du bois, nous avons développé un programme de séquençage d'EST sur peuplier (Expressed Sequence Tag ou Etiquette de Séquence Transcrite). Profitant du haut degré d'organisation de la tige, nous avons prélevé différentes zones du bois (zone cambiale, jeune xylème en différenciation et xylème mature) à la fois sur du bois de tension et du bois opposé pour générer quatre banques d'ADNc différentes. 10 062 EST, reflétant les gènes exprimés dans chaque zone du bois, ont été séquencées et réparties en 1337 clusters et 3595 singletons. Pour les plus gros clusters, la distribution en EST a été comparée entre les différentes banques pour identifier des gènes spécifiques ou très fortement exprimés pendant une des phases du processus de xylogenèse. Par exemple, nous avons ainsi clairement mis en évidence que les gènes exprimés entre zone cambiale et jeune xylème sont très différents, traduisant un changement profond dans le processus de développement. Neuf clusters spécifiques ou très fortement exprimés dans le bois de tension ont été détectés, correspondant à des protéines à arabinogalactanes, une saccharose synthase, une fructokinase, un facteur de transcription et une protéine de fonction Inconnue. Cette première étape d'identification se poursuit par des études globales d'expression qui permettront à terme d'identifier des clusters de gènes présentant des profils d'expression similaires, au cours d'étapes de la xylogenèse déterminantes dans la définition de propriétés du bois. Une première puce ADN a été réalisée à partir de 1500 EST sélectionnées et les premières hybridations réalisées ont montré une expression différentielle d'un groupe de protéines particulières, les AGP , entre bois tendu et bois opposé.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02761766
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : jeudi 4 juin 2020 - 05:54:59
Dernière modification le : vendredi 25 septembre 2020 - 14:24:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-02761766, version 1
  • PRODINRA : 26034

Collections

Citation

Marie-Claude Lesage Descauses, Annabelle Dejardin, Jean-Charles Leplé, Guy Costa, Dominique Arnaud, et al.. Approche génomique de la formation du bois chez le peuplier. 8. Journées "Biologie Moléculaire des Ligneux", May 2004, Clermont-Ferrand, France. ⟨hal-02761766⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

4