Détection ampérométrique des <em>Escherichia coli</em> productrices de beta-lactamases à spectre étendu dans les effluents de station d’épuration - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2016

Détection ampérométrique des Escherichia coli productrices de beta-lactamases à spectre étendu dans les effluents de station d’épuration

Benoît Chantemesse
  • Function : Author
Alain Hartmann
Fabienne Vienney
  • Function : Author
  • PersonId : 1205261

Abstract

Les Escherichia coli productrices de β-lactamases à spectre étendu (E. coli BLSE) sont résistantes à la plupart des β-lactamines et deviennent un problème majeur de santé publique en médecine humaine. Leur présence dans le tube digestif des humains fait que grandes quantités d’E. coli BLSE sont présentes dans les eaux usées qui arrivent dans les stations d’épuration (STEP). Malgré les traitements réalisés dans les STEP, des quantités non négligeables d’E. coli BLSE sont encore présentes dans les effluents traités directement rejetés dans l’environnement. Ces rejets peuvent être à l’origine d’une contamination des eaux récréatives et constituer un risque sanitaire pour les populations exposées. La mise au point de tests rapides et pratiques est donc nécessaire pour détecter et quantifier ces E. coli BLSE dans les réseaux d’eaux usées et les environnements naturels. Cette étude à eu pour objectif de développer une méthode ampérométrique rapide pour quantifier les E. coli BLSE dans les effluents de STEP. La première étape consiste en une double filtration sur membranes d’un échantillon d’eau de STEP, suivie d’une analyse ampérométrique en deux étapes : (1) une mise en culture (4-5h) de chaque membrane dans un milieu liquide contenant du céfotaxime ± acide clavulanique (inhibiteur de BLSE) et (2) une incubation (15min) de chaque culture filtrée sur membrane en présence de Nitrocéfine, dont l’hydrolyse par les β-lactamases est suivie par ampérométrie. Deux intensités sont ainsi mesurées : iCef et iClav et la valeur i = iCef - iClav est utilisée pour quantifier les E. coli BLSE présentes dans l’échantillon en se basant sur des courbes de calibration. Une bonne corrélation de cette estimation ampérométrique (5-6h) avec un dénombrement classique sur milieu gélosé (24h) est obtenue après avoir analysé une quarantaine d’échantillons. Cette méthode est très prometteuse dans le domaine de l’analyse des eaux usées et des eaux récréatives.
Fichier principal
Vignette du fichier
2016-128 programme_1.pdf (4.81 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02801152 , version 1 (05-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02801152 , version 1
  • PRODINRA : 367468

Cite

Benoît Chantemesse, Laetitia Betelli, Alain Hartmann, Fabienne Vienney, Murielle Rochelet-Dequaire. Détection ampérométrique des Escherichia coli productrices de beta-lactamases à spectre étendu dans les effluents de station d’épuration. 22ème Forum des Jeunes Chercheurs FJC, Ecole Doctorale E2S Environnements-Santé, Université de Bourgogne Franche-Comté, Université de Bourgogne Franche-Comté (COMUE) (UBFC). FRA., Jun 2016, Besançon, France. ⟨hal-02801152⟩
22 View
4 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More