Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Flexibilité interne et flexibilité externe dans le contrat OMI

Résumé : Depuis les années 80, l’émergence de formes atypiques d’emploi et la déstabilisation des marchés internes du travail sont au cœur de nombreux de débats. Dans ce contexte, deux formes polaires de flexibilité du travail sont généralement opposées : la flexibilité interne, qui prend appui sur les travailleurs de l’entreprise, et la flexibilité externe, synonyme du recours au marché externe du travail. Chacune de ces deux formes de flexibilité du travail est rattachée de manière schématique à un contrat de travail particulier : contrat permanent (CDI) ou contrat temporaire. Notre article s’intéresse à une forme de contrat temporaire spécifique : le contrat OMI/ANAEM. Ce contrat d’immigration de travail est principalement utilisé dans le secteur agricole, soumis à de fortes fluctuations d’activité. Nous mettons en évidence que ce contrat allie les caractéristiques de ces deux formes de flexibilité, remettant en cause la dichotomie traditionnelle qui les sépare. Nous suggérons en outre que la flexibilité qu’il renferme peut être mobilisée de manière différente selon le système de production dans lequel il est utilisé.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.inrae.fr/hal-02819888
Déposant : Migration Prodinra <>
Soumis le : samedi 6 juin 2020 - 17:32:24
Dernière modification le : mercredi 1 juillet 2020 - 12:39:52

Identifiants

  • HAL Id : hal-02819888, version 1
  • PRODINRA : 157893

Citation

Aurélie Darpeix. Flexibilité interne et flexibilité externe dans le contrat OMI. Journée d’étude : Reconfigurations du marché du travail agricole et nouveaux modèles migratoires en Europe, Nov 2008, Aix-en-Provence, France. ⟨hal-02819888⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

12