La qualification des produits artisanaux: du marché de proximité à l'échange à distance - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Book Sections Year : 2001

From proximity markets to distant exchanges. The resources invested in defining Soumbala quality in Burkina Faso

La qualification des produits artisanaux: du marché de proximité à l'échange à distance

Abstract

In sub-Saharan Africa, predominance of informaI and artisanal production systems coupled with rapid growth ofurban populations have induced governments to seek to improve the quality offood products through a system of norms and standardisation ofprocesses. Yet our study of the systems that define the quality ofsoumbala, an artisanal food product, in a variety of exchange conditions has shown that a diversity of local resources are involved in the construction of soumbala quality: the age of the preparer, her name, her geographic origin, her reputation etc., aIl go to characterising soumbala, besides other features linked to industrial norms. In such a situation, sellers and buyers must therefore come to an agreement on the features that participate in the construction of the product quality. The study also shows that under conditions of distant exchange or of anonymous markets, there tan be no such agreements on the product quality whose production rests on strongly personalised resources. Local initiatives such as stabilisation ofsoumbala through industrial procedures may help overcome these difficulties. But they lead to formalisation of information and change the nature of the product, which is thus partly dissociated from its territorial anchoring.
La prédominance d'un système de production artisanal et informel et l'accroissement rapide des populations urbaines en Afrique sub-saharienne conduisent à une volonté d'amélioration de la qualité des produits alimentaires via un système de normalisation et de standardisation des procédés. Pourtant, notre étude des dispositifs de qualification d'un produit artisanal, le soumbala, dans différentes situations d'échange, montre la diversité des ressources locales engagées dans la construction de la qualité: l'âge de la préparatrice, son nom, son origine géographique, sa réputation, etc., sont autant d'éléments qui caractérisent le soumbala à côté d'autres objets relevant d'une normalisation industrielle. Vendeurs et acheteurs doivent donc trouver un accord sur les éléments qui concourent à la construction de la qualité du produit. Cette étude montre également que les conditions d'échange à distance ou sur des marchés anonymes, qui s'étendent avec l'urbanisation, ne permettent pas. d'établir un accord sur la qualité de ces produits dont la production engage des ressources fortement personnifiées. Des initiatives locales telles que la stabilisation du soumbala par des procédés industriels permettent de dépasser ces difficultés. Elles conduisent cependant à une formalisation de l'information et à une modification de la nature du produit, qui se trouve en partie détaché de son ancrage territorial.
Fichier principal
Vignette du fichier
Cheyns E_1.pdf (2.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02829072 , version 1 (07-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02829072 , version 1
  • PRODINRA : 195095

Cite

Emmanuelle Cheyns. La qualification des produits artisanaux: du marché de proximité à l'échange à distance : Le soumbala au Burkina Faso. Systèmes agro-alimentaires localisés : Terroirs, savoir-faire, innovations, 32, INRA, 216 p., 2001, Etudes et Recherches sur les Systèmes Agraires et le Développement, 2-7380-1015-6. ⟨hal-02829072⟩

Collections

CIRAD INRAE
9 View
3 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More