Un modèle animal d'étude in vivo d'une réponse immune innée à un coronavirus : la production d'interféron alpha en réponse au virus de la gastro-entérite transmissible (GET) du porc - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 2003

In vivo animal model of an innate immune response to a coronavirus: the production of interferon alpha induced by porcine transmissible gastroenteritis virus (TGEV)

Un modèle animal d'étude in vivo d'une réponse immune innée à un coronavirus : la production d'interféron alpha en réponse au virus de la gastro-entérite transmissible (GET) du porc

Abstract

Interferons are a family of molecules produced in response to a viral aggression. The author focuses here on alpha interferon, describing its biological properties (antiviral, immunomodulator, antitumoral and responsible for side effects such as fever), as well as its induction and production mechanisms. He used an experimental infection model in piglets with the transmissible gastroenteritis virus (TGEV) to describe the mechanism of alpha interferon production, the exact nature of the producing cells, which are neither T lymphocytes nor B lymphocytes, but which express the class II major histocompatibility complex. Cells with the same properties are found in man’s respiratory tract and nasal mucosa. As coronaviruses are known to trigger a very strong secretion of interferon, the author suggests the following applications: monitoring interferon blood levels as a diagnostic aid in SARS, using interferon to create a vaccine, and using its possible connection with the intensity of clinical signs, and with individual sensitivity to the virus.
Les interférons constituent une famille de molécules naturelles dont la fabrication par les cellules est déclenchée par une agression virale. L’auteur traite ici de l’interféron a ; après un rappel de ses propriétés biologiques (antiviral, mais aussi immunomodulateur, antitumoral et responsable de certains effets secondaires comme la fièvre), il décrit les mécanismes d’induction et les cellules productrices. Un modèle d’infection expérimentale du porcelet par le coronavirus de la gastro-entérite transmissible (GET) ou « transmissible gastroenteritis virus » (TGEV) lui a permis de décrire la genèse de cette production chez le porcelet, la nature exacte des cellules productrices qui ne sont ni des lymphocytes T ni des lymphocytes B, mais qui expriment le complexe majeur d’histocompatibilité de classe II. Des cellules ayant les mêmes propriétés existent dans l’appareil respiratoire de l’homme et dans sa muqueuse nasale. Compte tenu du fait que les coronavirus sont connus pour induire une très forte sécrétion d’interféron, l’auteur en tire quelques conclusions sur l’intérêt de l’exploration du niveau sanguin d’interféron comme aide au diagnostic du SRAS, sur la possibilité de sa participation à l’intensité des signes cliniques, sur son emploi pour une éventuelle vaccination et sur son rôle possible dans les différences individuelles de sensibilité au virus.
No file

Dates and versions

hal-02834151 , version 1 (07-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02834151 , version 1
  • PRODINRA : 162200

Cite

Bernard Charley. Un modèle animal d'étude in vivo d'une réponse immune innée à un coronavirus : la production d'interféron alpha en réponse au virus de la gastro-entérite transmissible (GET) du porc. Séance de l'Académie vétérinaire de France, Jun 2003, Paris, France. ⟨hal-02834151⟩
3 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More