Self-organisation and economics of technical change : an empirical approach - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 1997

Self-organisation and economics of technical change : an empirical approach

[Auto-organisation et économie du changement technique : une approche empirique]

Abstract

Des artefacts sont considérés comme des systèmes complexes. Des systèmes complexes comprennent des composantes interdépendantes. En utilisant le modèle NK évolutionniste de Kauffman (1993) et le principe de décomposition de Simon, les auteurs développent des hypothèses d'évolution d'une population d'artefacts qui sont produits par des entreprises. L'hypothèse centrale est qu'une population d'artefacts se trouvera dans les optima locaux du fait d'interactions complexes entre les composantes. Les auteurs prévoient que les entreprises suivront des stratégies de décomposition, avec comme conséquence la diminution du nombre d'optima locaux. Les statistiques d'entropie sont utilisées pour étudier la dynamique d'une population de systèmes complexes. Le modèle est appliqué aux données empiriques des composantes d'avions.

Keywords

No file

Dates and versions

hal-02840278 , version 1 (07-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02840278 , version 1
  • PRODINRA : 152491

Cite

K. Frenken, L. Leydesdorff, P.P. Saviotti. Self-organisation and economics of technical change : an empirical approach. 46. Congrès annuel de l'AFSE, Sep 1997, Paris, France. 12 p. ⟨hal-02840278⟩
7 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More