Heterosis and breeding: some epistemological and historical considerations - INRAE - Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement Access content directly
Conference Papers Year : 1998

Heterosis and breeding: some epistemological and historical considerations

Hétérosis et sélection variétale : quelques considérations épistémologiques et historiques

Abstract

Paradoxe étonnant : l'hétérosis est inexpliqué et sans doute inexplicable selon les généticiens conviés au séminaire sur "l'hétérosis dans les cultures", organisé par le CIMMYT (International Maize and Wheat Improvement Center) et parrainé par les multinationales "semencières", à Mexico en août 1997. Ce qui n'empêche pas d'utiliser cet "hétérosis" en généralisant la technique des "hybrides" à toutes les espèces cultivées et à tous les pays. Une démarche historique et épistémologique montre que le concept d'hétérosis est en réalité un programme de recherche pour expliquer que le croisement de gamètes différent est en soi favorable. Or il n'y a jamais eu la moindre preuve qu'il s'agisse d'un phénomène biologique général. L'hétérosis est donc en quelque sorte un Yéti, introuvable évidemment, malgré des décennies de traque. Certes on voit partout des traces de la vigueur hybride, mais y a-t-il hétérosis pour autant ? En fait, ce concept a été proposé en 1914 par Shull, afin de transcender l'alternative entre l'explication du phénomène de vigueur hybride par la dominance mendélienne proposée par les généticiens britanniques et celle proposée par East de la superdominance, c'est-à-dire d'un effet favorable en soi de l'hétérozygotie (porter des gènes différents exercerait pour une raison physiologique inconnue une "stimulation au développement"). La première explication conduisait à faire de la sélection massale pour améliorer le maïs, la seconde à mettre en oeuvre la technique révolutionnaire de confiscation du vivant, appelée à tort des "hybrides", pour laquelle Shull voulait "s'élever à lui-même un monument". L'hétérosis permet simplement à une relation sociale entre les hommes, la confiscation de la faculté fondamentale du vivant de se reproduire et de se multiplier, de prendre la forme fantastique d'une relation entre les gènes.
No file

Dates and versions

hal-02840470 , version 1 (07-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02840470 , version 1
  • PRODINRA : 151671

Cite

Jean-Pierre Berlan, . Harvard University,harvard (usa). Heterosis and breeding: some epistemological and historical considerations: Some epistemological and historical considerations. Population genetic seminar, Saisissez le nom du laboratoire, du service ou du département., Ville service., 1998, Harvard, United States. Non paginé / 19 p. ⟨hal-02840470⟩

Collections

INRA INRAE
13 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More