Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Tous les chemins menaient au Vietnam : La tragédie de Johnson revisitée

Abstract : La décision américaine d’intervenir militairement au Vietnam est souvent considérée comme peu rationnelle. Dans cet article, nous l’appréhendons à travers un homme, Lyndon B. Johnson, et son ambition, transformer en profondeur la société américaine sur le plan économique et social. En recourant à la narration analytique – une méthode mêlant histoire et formalisation mathématique – nous soutenons que cette guerre était inévitable pour mener à bien le projet de politique intérieure de Johnson, la « Grande Société ». Notre cadre théorique éclaire aussi le processus de décision qui a mené le président américain à cacher des informations au public, dans le but de rendre conciliables un projet interne ambitieux et une contrainte extérieure forte. Enfin, nous mobilisons la théorie du contournement démocratique pour comprendre le double échec de Johnson : la défaite au Vietnam et la non-implémentation de sa « Grande Société ».
Complete list of metadata

https://hal.inrae.fr/hal-03040530
Contributor : Laurent Garnier <>
Submitted on : Friday, December 4, 2020 - 1:45:13 PM
Last modification on : Friday, February 5, 2021 - 3:37:26 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03040530, version 1

Citation

Elie Baranets, Antoine Pietri. Tous les chemins menaient au Vietnam : La tragédie de Johnson revisitée. Études internationales, École supérieure d'études internationales de l'Université Laval, In press. ⟨hal-03040530⟩

Share

Metrics

Record views

38